coupe de france

Aller en bas

coupe de france

Message par Admin le Sam 29 Avr - 18:39

1er tour

cormeilles - montesson : 2 - 1



Dernière édition par Admin le Sam 7 Oct - 9:09, édité 5 fois

Admin
Admin

Messages : 1464
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

2ème tour

Message par Admin le Lun 5 Juin - 10:24

Orsay bures fc - Racing colombes 92 : 0 - 2

cormeilles - le pecq : 2 - 0

GODERVILLE 0 - 1 FECAMP U.S.F

F.C. DE SISTERON 2 - 4 EP MANOSQUE

Coubron c.s.m. - St leu 95 fc : 0 - 3


Dernière édition par Admin le Ven 25 Mai - 8:45, édité 7 fois

Admin
Admin

Messages : 1464
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

tour 3

Message par Admin le Jeu 24 Aoû - 21:29

CORMEILLAIS A.C.S. 1 - 2 (ap) VILLEJUIF U.S.

ST OUEN L AUMONE AS 3 - 4 (ap) RUNGIS U.S.

PARIS 15 A.C. 4 - 0 COSMO TAVERNY

EP MANOSQUE 1 - 2 GAP FOOT 05

FECAMP U.S.F 1 - 1 (4tab1) H.FRILEUSE SC

TRAPPES ST QUENTIN 1 - 4 RACING COLOMBES 92

Fc Saint Leu 3 - 6 (ap) Ulis CO


Dernière édition par Admin le Ven 25 Mai - 8:46, édité 6 fois

Admin
Admin

Messages : 1464
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

tour 4

Message par Admin le Mer 30 Aoû - 19:59

FECAMP U.S.F 2 - 2 (3 tab 4) DIEPPE FC

ISSY AS ARARAT 2 - 5 RACING COLOMBES 92


Dernière édition par Admin le Sam 7 Oct - 9:08, édité 1 fois

Admin
Admin

Messages : 1464
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

5ème tour

Message par Admin le Sam 23 Sep - 13:52

STE GENEVIEVE SP 1 - 2 US CRETEIL

BLANC MESNIL SFB 1 - 1 (4 tab 3) POISSY AS

BRUNOY FC 0 - 2 HOUILLES A.C.

PARISIS F.C. 0 - 6 US IVRY FOOT

ST BRICE F.C. 3 - 1 ISSY LES MX FC

MITRY MORY FOOTBALL 2 - 4 COURNEUVIENNE AS

GARGENVILLE STADE 0 - 2 RUNGIS U.S.

RCFF COLOMBES 92 1 - 0 DRANCY JA

LIMAY ALJ 0 - 3 FLEURY 91 FC

CHARENTON CAP 1 - 1 (tab 4 - 5) ENTENTE SSG

OZOIR FC 77 0 - 2 RED STAR FC

PARAY F.C. 2 - 1 (ap) VILLEJUIF U.S.

ST DENIS US 2 - 0 NOISY LE SEC B. 93 O

GARGES GONESSE FCM 4 - 2 SAVIGNY FOOT CO

MONTFERMEIL FC 0 - 2 ULIS CO

BAILLY NOISY SFC 1 - 2 AUBERVILLIERS FCM

COLOMBIENNE FOOT ES 1 - 1 ( tab 1 - 4) PLESSIS ROBINSON FC

MARLY LA VILLE ES 1 - 1 (4 tab 2 ) VERSAILLES 78 FC

YERRES CROSNES 0 - 1 ST MAUR LUSITANOS

PERSAN U.S. 1 - 0 VILLEMOMBLE

GRIGNY F.C. 1 - 6 MANTOIS 78 FC  

GRIGNY U.S. 5 - 0 NANTERRE ES


Dernière édition par Admin le Dim 22 Oct - 8:59, édité 2 fois

Admin
Admin

Messages : 1464
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

6ème tour

Message par Admin le Mer 11 Oct - 6:32

FC Rouen 0 - 0 (4 tab 2) Gonfreville

Houilles (R3) 2 - 1 Garges (D1)

Marly-la-Ville (R4) 0 - 2 Entente SSG (Nat.)

Rungis (R1) 2 - 2 (5 tab 4) Le Plessis-Robinson (R2)

Persan (D1) 2 - 4 Racing-Colombes (N3)

Paray (R3) 1 - 5 Aubervilliers (N3)

La Courneuve (D1) 4 - 2 US Grigny (R3)

Ivry (N3) 3 - 4 Les Ulis (N3)

Saint-Brice (R1) 0 - 0 (4 tab 3) Saint-Denis (R2)

FC Mantois (N2) 0 - 1 (ap) Le Blanc-Mesnil (N3)

Red Star (Nat.)1 - 1 (3 tab 4) Fleury (N2)

Lusitanos Saint-Maur (N2) 0 - 3 Créteil (Nat.)

Admin
Admin

Messages : 1464
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

7eme tour

Message par Admin le Ven 27 Oct - 5:42

Stade Ygossais (R 3) 0 - 3 PARIS FC (L 2)

ENTENTE SSG (Nat). 7 - 1 AS Lossi (Nouvelle-Calédonie)

Marcq-en-Baroeul (R 1) 1 - 2 FLEURY (N 2)

LUSITANOS SAINT-MAUR (N 2) 0 - 2 AUBERVILLIERS (N 3)

LA COURNEUVE (D 1) 0 - 2 LE BLANC-MESNIL (N 3)

Chantilly (R 1) 0 - 3 RACING-COLOMBES (N 3)

LES ULIS (N 3) 0 - 1 Boulogne-sur-Mer (N 3)

SAINT-BRICE (R 1) 1 - 4 FC Rouen (N 3)

RUNGIS (R 1) 2 - 0 Portugais Amiens (R 2)

HOUILLES (R 3) 1 - 0 LC Bretteville-sur-Odon (R 1)


Dernière édition par Admin le Sam 18 Nov - 22:17, édité 1 fois

Admin
Admin

Messages : 1464
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

8ème tour

Message par Admin le Mar 14 Nov - 21:44

FC Rouen (N3) 0 - 2 Chartres (N2)

Entente SSG (Nat.) 3 - 2 Paris FC (L2)

Houilles (R3) 2 -1 Etoile Matoury (R1 guyannaise)

Epinal (N2) 2 - 1 Blanc-Mesnil (N3)

Schiltigheim (N2) 3 - 2 Racing Colombes (N3)

Rungis (R1) 1 - 6 Nancy (L2)

La Brede (R1) 0 - 1 (ap) Aubervilliers (N3)

Fleury (N2) 4 - 0 Raon L'Etape (N2)


Dernière édition par Admin le Dim 7 Jan - 21:38, édité 1 fois

Admin
Admin

Messages : 1464
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

32 ème de finale

Message par Admin le Sam 6 Jan - 16:34

Avallon 0 - 2 chambly

Fabregues 1 - 2 (ap) bourg peronnas
Fabrègues au réalisme près

Pontarlier 1 - 1 (2 - 4) Montpellier
Les Pontissaliens sont passés tout près de l'exploit avant de s'incliner aux tirs au but devant Montpellier, hier. La fierté a vite étouffé la légitime déception.

Saint-Lô 2 - 2 (3 - 2) Aubervilliers
SAINT-LÔ PEUT REMERCIER SON GARDIEN

Schiltigheim 1 - 5 Auxerre
Tacalfred dégage » et marque

Houilles 0 - 3 concarneau
Houilles, badaboum

Le Mans 2 - 4 Lille
Malgré l'écart de divisions, c'est dans un style résolument offensif que les Sarthois ont fait tanguer les Lillois.

Saint-Malo 1 - 2 chateauroux
Saint-Malo première amère

Toulouse 1 - 0 Nice
Dante, le défenseur niçois, a défendu son coéquipier Yoan Cardinale après la nouvelle bourde du gardien.

Chartres 1 - 2 Tours
Chartres passe son tour

GFC Ajaccio 1 - 2 Grenoble
Grenoble, deuxième du National, s'est imposé avec une belle maîtrise sur la pelouse du Gazélec, 14e de L 2.

Canet RFC 3 - 1 Imphy

Yzeure 2 - 5 Monaco
Les Monégasques ont souffert quarante-cinq minutes face à Yzeure, qui a égalisé deux fois avant de s'épuiser.

Colomiers 1 - 1 (4 - 2) Le Puy

Guingamp  1 - 0 Niort
Maladroits devant le but adverse, les Bretons n'ont pas puisé dans leurs réserves pour remporter leur 21e succès d'affilée en Coupe de France à la maison.

Angouleme 1 - 2 Les Herbiers

Hazebrouck 0 - 2 caen
Hazebrouck avec cœur

Nancy 2 - 3 lyon
Largement dominateurs, les Lyonnais, pourtant menés à trois minutes du temps réglementaire, ont arraché la qualification grâce à leur attaquant ivoirien corgnet

Strasbourg 3 - 2 Dijon
Galvanisé par un stage fédérateur en Espagne, Strasbourg est sorti vainqueur d'un match enlevé.

Saint-Etienne  2 - 0  Nimes
Pour son premier match depuis son retour de prêt à Anderlecht, l'attaquant slovène Beric a contribué à la qualification de Saint-Étienne grâce à son premier but cette saison.

Marseille  1 - 0  Valenciennes
Les Marseillais, maladroits devant, sont passés par la prolongation pour battre Valenciennes grâce à un but d'Amavi, le latéral gauche. Mandanda avait évité l'élimination dans le temps réglementaire.

Granville  2 - 1  Bordeaux
Après avoir frôlé l'exploit à deux reprises ces dernières années, le club de National 2 a enfin battu une équipe de L 1. Un exploit largement mérité et dignement célébré.

Angers  0 - 2  Lorient
Les Bretons n'avaient pas l'impression d'avoir réalisé un exploit hier.

Sochaux  6 - 0  Amiens
Les Doubistes ont étrillé Amiens grâce à six buteurs différents.

Still 1930  0 - 1  Troyes
Les amateurs alsaciens, audacieux puis solides, ont failli créer la plus grande surprise de l'histoire de la Coupe, s'inclinant de justesse face à Troyes.

Biesheim (N 3) et Épinal (N 2) ont éliminé de plus grosses cylindrées et Vannes (N 3) a fait trembler Saint-Brieuc (N 2).

Fleury FC 91  0 - 1  Biesheim

Entente SSG  1 - 2  Epinal

Vannes  1 - 1  (3 - 5)  Saint Brieuc

Senlis  0 - 4  Nantes
Les Marseillais, maladroits devant, sont passés par la prolongation pour battre Valenciennes grâce à un but d'Amavi, le latéral gauche. Mandanda avait évité l'élimination dans le temps réglementaire.

Dunkerque  2 - 4  Metz
Metz toujours dans le vent

Rennes 1 - 6 Paris SG
Le PSG a effectué une entrée dévastatrice en 2018 et présenté ses vœux avec autorité. C'est simple, Neymar et ses coéquipiers veulent tout.

Lens 3 - 2 (ap) Boulogne
Fragile défensivement et en déficit de justesse, le club artésien a peiné pour sortir son voisin boulonnais au terme d’une prolongation maîtrisée.

Admin
Admin

Messages : 1464
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

16 eme de finale

Message par Admin le Mar 9 Jan - 6:16

Strasbourg 2 - 1 Lille
Sur une pelouse impropre au jeu, les Alsaciens ont été plus justes et plus réalistes pour éliminer des Dogues un peu trop tendres offensivement.

Troyes - Saint-Étienne: 1 - 1 (4 tab 3)
Buteur et auteur du tir au but décisif, le capitaine troyen a laissé les Stéphanois à leurs tourments.

Paris-SG - Guingamp: 4 - 2
Même s’ils ont concédé deux penalties, les tenants du titre n’ont jamais tremblé hier soir pour poursuivre leur route en Coupe.

Monaco - Lyon : 2 - 3
Trois jours après avoir battu le Paris-SG en Championnat, l’OL a surfé sur sa dynamique du moment en s’imposant à Monaco. Pendant une heure, les Lyonnais ont fait grande impression et l’ASM a fini très fort.

Nantes - Auxerre: 3 - 4
Avec une équipe bis, l’AJA (12e de L 2) a éliminé la formation de Claudio Ranieri au terme d’un match à rebondissements.

Montpellier - Lorient: 4 - 3
Avec des cadres au repos et des joueurs repositionnés, le MHSC s’est qualifié et demeure invaincu en 2018.

Bourg-en-Bresse - Toulouse: 2 - 0
Sans Dupraz limogé le week-end dernier toujours pas ça

Tours - Metz: 0 - 0 (1 tab 2)
Beunardeau, c'est Zorro le gardien de Metz réussi une incroyable séance de tirs aux buts

Épinal - Marseille : 0 - 2
Les Marseillais ont assuré l’essentiel face aux amateurs d’Épinal, grâce aux entrants essentiellement, dans un tout petit match.

Canet-en-Roussillon - Caen: 1 - 1 (3 tab 4)
C’est la séance de tirs au but qui a eu raison d’un ensemble catalan qui peut être fier de son parcours.

Châteauroux - Chambly: 1 - 1 (3 tab 4)
Tombeur de Châteauroux, le club de National atteint pour la première fois les huitièmes de finale de Coupe de France.

Colomiers  - Sochaux: 1 - 2

Saint-Brieuc  - Lens: 0 - 1

Granville - Concarneau: 3 - 2
Mené par deux fois, le club normand est allé au bout de ses forces pour décrocher son deuxième huitième de finale en trois ans.

Biesheim - Grenoble: 2 - 2 (0 - 3)
Après avoir mené deux fois au score, Biesheim a finalement été éliminé par Grenoble. Une issue terriblement cruelle après un match à rebondissements.

Saint-Lô - Les Herbiers: 1 - 2
Les Herbiers comme un gros


Dernière édition par Admin le Ven 26 Jan - 5:03, édité 1 fois

Admin
Admin

Messages : 1464
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

8ème de finale

Message par Admin le Jeu 25 Jan - 20:35

Metz 2 - 2  (2 tab 3) Caen
Des actionnaires et membres du conseil de surveillance du Stade Malherbe de Caen aimeraient bien voir le président abandonner son fauteuil.

Déjà décisif au tour précédent en arrêtant deux tirs au but, le gardien de Caen en a cette fois repoussé quatre pour éliminer les Lorrains.

Montpellier 1 - 2 Lyon
Après une période faste, ses deux défaites ont replacé l’OL sous tension, avant son voyage à Montpellier, ce soir.

Sous pression après deux défaites d’affilée, l'OL n’a pas brillé à Montpellier mais a assuré l’essentiel en se qualifiant pour les quarts de finale.

Bourg en Bresse 0 - 9 Marseille
Actuellement 18e et barragistes en Ligue 2, les Burgiens restent sur une défaite à domicile contre Clermont eux qui n'ont gagné qu'un seul de leurs sept derniers matchs en championnat reçoivent Marseille 2ème en ligue 1 et en pleine bourre actuellement. Les Burgiens ont sorti un autre pensionnaire de Ligue 1 lors du tour précédent en Coupe de France, Toulouse (2-0).

fin de cette rencontre folle entre Bourg en Bresse et Marseille qui se conclue sur un cinglant 9-0 pour l'OM ! Les hommes de Rudi Garcia se qualifient ainsi pour les quarts de finale de la Coupe de France.

Sochaux 1 - 4 Paris SG
Le PSG se déplace à Sochaux à l'occasion des huitièmes de finale de la Coupe de France. Face à l'infernal calendrier des Parisiens, Unai Emery va forcément faire tourner son effectif.

Le PSG s’est imposé aisément à Sochaux, même s’il n’a pas toujours été tranchant en première période. Jusqu’alors, la préparation pour le Real Madrid se déroule à merveille.

Lens 1 - 0 Troyes
Les Lensois, qui ont pris l’ascendant athlétique sur Troyes, se sont offert une jolie parenthèse.

Chambly 1 - 0 Granville
Joueur impulsif, Johan Gallon l’entraîneur de Granville est resté un entraîneur bouillant.

Le club de la petite ville du sud du département atteint pour la première fois de sa jeune histoire les quarts de finale.

Auxerre 0 - 3 les herbiers
à domicile et dans la peau de l'outsider l'AJA s'apprête à affronter Les Herbiers. Sur le papier, les quarts de finale semblent très largement à la portée des Auxerrois, mais attention à l'excès de confiance qui pourrait être fatal.

Les Herbiers, qui évoluent en National, ont créé la sensation en allant s'imposer à Auxerre par trois buts à zéro. Une surprise qui ne l'est pas tant les Vendéens ont parfaitement su maîtriser les professionnels de l'AJA. Pichot a stoppé le penalty de Yattara, évitant ainsi la réduction du score, peu après l'heure de jeu.

Grenoble - Strasbourg : 0 - 3
Après être passé par l'Azerbaïdjan et la Thaïlande, l'international marocain El-Jadeyaoui est arrivé cet hiver à Grenoble.

Malmené par son adversaire isérois, le Racing a acquis sa première qualification pour les quarts de finale de la Coupe de France depuis 2002, grâce à un succès très flatteur.

Admin
Admin

Messages : 1464
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Quart de finale

Message par Admin le Ven 9 Fév - 17:03

La vie sans Neymar commence ce mercredi soir pour le PSG. Avant de penser à Madrid, il faut déjà battre l'OM en quarts de finale de Coupe de France.
Sans lui, ils savent encore gagner, sauf à Lyon. Mais sans lui, peuvent-ils se rebeller ? C'est le moment, c'est le soir, face au bon adversaire. Trois jours après la blessure de Neymar dans un clasico largement enlevé (3-0), cet autre PSG-OM, quart de finale de la Coupe de France, doit amener à une prise de conscience, prémices à une semaine de jacquerie.
Avec de nouveaux hommes, toujours poussé par un Parc des Princes debout, pour la dernière répétition à domicile, Paris cherchera à ramener un peu de douceur dans un quotidien malmené depuis des semaines tout en maintenant l'idée d'une force implacable.
Bruno Germain : «Pour l’OM, il vaut mieux que Neymar soit absent»
Jusque-là, les coups durs s'enchaînent. La défaite à Madrid place le PSG en position d'éliminé au coup d'envoi le 6 mars. Le coaching d'Unai Emery a fragilisé un entraîneur très clivant. Neymar, au bord du forfait, entame le moral des troupes. En revenant à un PSG plus vintage — celui de la saison dernière plus Mbappé —, le club de la capitale avance avec plusieurs objectifs.
La qualification reste essentielle notamment parce qu'il est le triple tenant du titre de la Coupe de France, parce qu'elle serait acquise face à Marseille, qui se casse les dents sur son rival préféré depuis seize rencontres, toutes compétitions confondues. Vu le contexte et désormais l'imminence du rendez-vous madrilène, rester sur ses deux jambes tout le match devient également un enjeu important.
À ceux que l'on voit moins de se montrer
D'autant plus que les Marseillais ont continué de polluer l'avant-match par des déclarations très offensives qu'on croyait rangées dans la vitrine de l'histoire de ces confrontations. « J'ai envie d'aller au duel à 100 %, lance Adil Rami dans un appel à l'arbitre. Je regrette les clasicos des années 1990, où tu donnais ton corps à la science. »
Pas sûr que ladite science ait vraiment envie de découvrir ce qu'il y a à l'intérieur du défenseur international, qui devrait se faire tout petit : Lucas Ocampos, son compère de l'attaque, aurait dû être expulsé pour une terrible semelle sur Dani Alves dimanche soir. Le Brésilien ne sera pas là et pour espérer ce supplément d'âme qui porte Paris jusqu'à Madrid, Emery annonce qu'« il y aura des changements ».
A ceux que l'on voit moins, comme Julian Draxler, ou que l'on ne voit plus, comme Javier Pastore, à ceux qui rêvent de revenir au même endroit le mardi suivant, comme Angel Di Maria, de maintenir la flamme de ce PSG orphelin de Neymar. L'union sacrée décrétée après Madrid risque de rester conceptuelle sans actes. Paris se cherche de nouveaux ressorts, plus solidaires, pour rebondir. La révolte, c'est maintenant.

Voici les chiffres à retenir avant le quart de finale de Coupe de France entre le PSG et l’OM mercredi soir (21h05).
0. La charnière Thiago Silva-Kimpembe, qui devrait être titulaire ce mercredi face à l’OM, ne compte aucune défaite depuis le début de la saison (10 victoires en 10 matchs).
1. L’OM n’a marqué qu’un seul but face au PSG lors de ses huit dernières visites au Parc des Princes.
10. Edinson Cavani est le meilleur buteur en activité du PSG en Coupe de France. L’Uruguayen a marqué 10 buts en 16 rencontres dans cette compétition.
11. Avec 11 réalisations à son actif, Zlatan Ibrahimovic est le meilleur buteur des Clasicos entre le PSG et l'OM. Il devance Pedro Miguel Pauleta et Edinson Cavani (6 buts).
11. Le PSG et l’OM vont s’affronter pour la 11e fois de leur histoire en Coupe de France. Le club de la capitale ne s’est incliné qu’à une reprise contre Marseille dans la compétition.
16. Le PSG reste sur une série de 16 matchs consécutifs sans défaite face à l’Olympique de Marseille (13 victoires, 3 nuls).
18. Cette saison, le PSG a disputé toutes compétitions 18 matchs à domicile, pour 18 victoires. Il s'est imposé à chaque fois par au moins 2 buts d'écart.
19. Angel Di Maria a été décisif à 19 reprises (10 buts, 9 passes décisives en 13 matchs) depuis le début de l’année 2018.
38. Le PSG a remporté ses 38 derniers matchs dans les coupes nationales (21 en Coupe de France, 17 en Coupe de la Ligue). Sa dernière défaite remonte au 22 janvier 2014 face à Montpellier.
50. Le PSG est invaincu au Parc des Princes, toutes compétitions confondues, depuis 50 rencontres consécutives (42 victoires, 8 nuls). Son dernier revers à domicile remonte au 20 mars 2016.

PSG (L 1) - Marseille (L 1): 3 - 0
Stade : Parc des Princes (Paris, France) 47000 spectateurs , Arbitre : Clément Turpin
buts : Di Maria (45+1) , Di Maria (47ème) Cavani (81ème) pour le PSG
carton jaune : Meunier (46ème) pour PSG , Njie (32ème) pour Marseille

PSG : Trapp – Meunier (Rabiot 78ème), Thiago Silva (cap.), Kimpembe, Berchiche – Verratti, Thiago Motta (Diarra 74ème), Draxler – Mbappé (Pastore MT) , Cavani, Di Maria
entr: Emery
Marseille : Mandanda - Sarr, Rami, Abdennour, Sakai - Lopez, Luiz Gustavo (Kamara 57ème) - Thauvin (Sari 53ème), Sanson (Amavi 73ème), Ocampos - Njie
entr: Garcia

PSG-OM (3-0) : c’est bon pour le moral
Trois jours après son succès 3-0 en Ligue 1, le PSG a récidivé ce mercredi en quart de finale de Coupe de France. Un second clasico victorieux qui regonfle le moral d’une équipe marquée par la blessure de Neymar.
Les clasicos sont des matchs qui se jouent à onze contre onze entre Paris et Marseille et, à la fin, c’est toujours le PSG qui gagne. Le tarif de la semaine : 3-0. Le club de la capitale, propulsé en demi-finale de la Coupe de France, a remporté 14 des 17 dernières confrontations entre les deux clubs. Le reste, ce sont trois nuls.
La potion, la formation de la capitale l’a contre les Phocéens, révélant les caractères et les hommes. Après Mbappé ou Cavani dimanche, Di Maria a illuminé ce clasico. Mardi prochain, contre le Real Madrid, ces trois-là auraient tort de se priver de la bonne idée de briller quand la lumière inonde le Parc, encore bouillant hier.
Car c’est a priori cette attaque qui tentera la fameuse remontada contre les Merengue. Cette qualification en Coupe de France ramène un peu de chaleur au sein d’un PSG pétrifié par l’opération que devra subir Neymar cette semaine au Brésil. La star de la Seleção va manquer à ses coéquipiers et ils ont prouvé mercredi soir qu’ils savaient aussi rigoler sans lui. C’est un bon début.
Dans une partie plus rythmée que trois jours plus tôt, avec un OM paradoxalement plus joueur sans Payet, Germain ou Amavi, les hommes d’Emery continuent de rendre le Parc des Princes injouable, imprenable et généreux en buts. C’est encore une victoire par deux réalisations d’écart comme les 18 autres auparavant, toutes compétitions confondues.
Mettre tout le monde au frais
La seule contrariété est venue de la pause. Mbappé a quitté la première période en grimaçant et en boitant, victime d’une cheville - décidément - endolorie sur un contact avec des Marseillais parfois un peu trop agressifs. Le niveau d’inquiétude et d’alarme n’a pas atteint le cas Neymar, avec qui l’on a senti dès dimanche qu’il ne se passait rien de bon.
L’International de 19 ans retrouvera vraisemblablement sa place dans le onze face à l’équipe de Zidane mais cela indique une urgence : désormais, il faut mettre tout le monde au frais et avec les températures actuelles, il suffit de rester chez soi. Pastore, entré à sa place, a une nouvelle fois prouvé qu’il méritait mieux que le bannissement qu’il subit depuis son retour en retard des vacances de Noël.
Sa tête à bout portant (69e) aurait mérité une plus belle issue que de se fracasser sur le gant ferme de Mandanda. A Troyes samedi, l’entraîneur basque devrait proposer une composition d’équipe totalement baroque où il s’agira de préserver les joueurs les plus talentueux, les plus décisifs ou les plus sollicités ces dernières semaines. Mbappé sera de ceux-là.
Thiago Motta rejouera peut-être dans l’Aube. Mercredi, il est à l’origine de la récupération du ballon sur le premier but. Il ne faudrait pas l’écarter du duel qu’il livre à distance à Lassana Diarra pour occuper le poste de sentinelle contre le Real. Mais il le sait comme tout le monde : jusqu’à maintenant, le staff privilégie la candidature de son concurrent plutôt que la sienne. C’est l’un des derniers suspenses en vue du match retour de Ligue des champions, avec la présence de Marquinhos ou non et le choix de l’arrière gauche.

les notes des Parisiens
6 Trapp. Une frappe bien captée d’Ocampos après 70 minutes de jeu, c’est peu mais c’est tout ce qu’a eu à faire le gardien allemand.
5 Meunier. Une prestation assez quelconque. Il n’a pas retrouvé son allant de la saison dernière. Remplacé par Rabiot (78e)
7 Thiago Silva. Toujours aussi sûr. Le capitaine enchaîne les bonnes prestations.
7 Kimpembe. Encore un match très solide avec beaucoup d’autorité dans les duels et des trajectoires bien lues.
6 Berchiche. Il a tenté de se projeter vers l’avant et a vu ses efforts récompensés sur le 2e but parisien. Jamais mis en danger défensivement.
8 Verratti. Il a aimanté tous les ballons et a fait jouer son équipe. Un récital du véritable patron du milieu.
6 Thiago Motta. Il a fait du Motta. Très bon dans les combinaisons dans les petits espaces. Il retrouve des sensations intéressantes. Remplacé par Diarra (74e)
7 Draxler. A tenté de jouer entre les lignes, avec réussite comme sur le premier but de Di Maria et le dernier de Cavani.
5 Mbappé. Un bon début de match mais ensuite il s’est fourvoyé dans des dribbles stériles. Touché à la cheville et remplacé par Pastore (46e) (6) qui n’a rien perdu de son toucher de balle. Mais l’Argentin a parfois manqué de justesse.
6 Cavani. D’abord beaucoup d’approximations qui ont affecté son rendement. Mais le Matador a cet art de persévérer qui lui a permis de marquer en fin de match.
8 Di Maria. Le meilleur attaquant parisien surtout quand il a évolué à droite, sa position préférentielle. Aussi efficace comme buteur que comme passeur. Un match complet.

Chambly (Nat.) - Strasbourg (L 1) : 1 - 0
Dominé en seconde période, Strasbourg s'est logiquement incliné face à Chambly en quart de finale de la Coupe de France

Les Herbiers (Nat.)- Lens (L2) : 0 - 0 (4 tab 2)
Les Herbiers se sont qualifiés mardi soir en demi-finale de la Coupe de France grâce à leur victoire aux tirs au but devant le RC Lens (0-0, 4-2 aux t.a.b). Les Sang et Or pourront regretter leur manque d'efficacité. Les Vendéens créent la sensation.

Caen (L 1) - Lyon (L1) : 1 - 0
L'OL s’enfonce petit à petit. Après ses échecs en série en Championnat, le club rhodanien se retrouve aujourd’hui éliminé de la Coupe de France.


Dernière édition par Admin le Ven 2 Mar - 5:03, édité 1 fois

Admin
Admin

Messages : 1464
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

demi finale

Message par Admin le Jeu 1 Mar - 21:20

DERNIÈRE BATAILLE EN NORMANDIE
Caen, qui a éliminé Lyon au tour précédent, se rêve en faiseur d’exploits. Mais le PSG, le triplé en tête, débarque dans le Calvados les idées claires.
Caen (L1) - PSG (L1) : 1 - 3
Stade Michel-d'Ornano (21 000 spectateurs environ) Temps ensoleillé - Pelouse médiocre Arbitre : M.Letexier (5)
Buts : I.Diomandé (44eme) pour Caen - Mbappé (25eme et 81eme) et Nkunku (95eme) pour le PSG
Avertissements : Djiku (76eme) pour Caen - Berchiche (15eme) pour le PSG
Expulsion : I.Diomandé (90eme) pour Caen
Caen : B.Samba (6) - Genevois (4), D.Da Silva (7), Djiku (4), Bessat (5) - I.Diomandé (5) - Kouakou (4) puis Féret (59eme), Rodelin (5), Peeters (5), Deminguet (5) puis Avounou (75eme) - I.Santini (3) puis Crivelli (46eme / 5)
Entraîneur : P.Garande
PSG : Trapp (5) - Meunier (5), Marquinhos (6), Thiago Silva (cap) (6), Berchiche (4) - Lo Celso (5), Rabiot (6), Draxler (5) puis Pastore (72eme) - Mbappé (7) puis Dani Alves (88eme), Cavani (5), Di Maria (5) puis Nkunku (93eme)
Entraîneur : U.Emery

Par moments happé par le piège de la facilité, le PSG a attendu les dix dernières minutes pour faire la différence mercredi contre Caen en demi-finale de la Coupe de France (1-3). Une 41eme victoire de suite dans les matchs à élimination directe sur la scène nationale qui rapproche le club de la Capitale d'un nouveau carton plein.
Caen pourra analyser sa soirée de deux manières. Le Stade Malherbe pourra se dire qu'il y avait un coup à faire contre un PSG sans grande inspiration et pas au summum de sa concentration. Mais il pourra aussi constater que, malgré le petit match de Parisiens trop faciles par moments, il a finalement marqué sur sa seule occasion de la soirée, d'une frappe lointaine déviée par un adversaire. Ce n'est pas que les hommes d'Unai Emery ont volé leur victoire mercredi en demi-finale de la Coupe de France (1-3). Ils ont simplement réussi à faire d'un match qui aurait pu être plié en une demi-heure une rencontre à suspense, à défaut d'être un thriller haletant, tant l'issue ne faisait que peu de doutes et les Normands étaient incapables d'enflammer les 21 000 spectateurs de Michel-d'Ornano. C'est tout le paradoxe de cette soirée où le PSG a maîtrisé son sujet. Mais il l'a fait au petit trot, en laissant des espaces dans son dos à la perte et des situations intéressantes à exploiter pour les Caennais.Ces derniers faisaient néanmoins tellement d'efforts pour récupérer la possession qu'ils avaient un déchet énorme dans la construction et hésitaient entre l'idée de se projeter vite vers l'avant, quitte à beaucoup à rater, ou celle de garder le ballon un maximum pour souffler. Sans plan de jeu clair, le SMC n'a pas réussi à profiter des failles de Paris, qui en a montré davantage que dimanche lors de sa démonstration contre Monaco. Mais même ainsi, il a un tel talent offensif qu'il peut faire la différence à tout moment. Son trio Mbappé-Cavani-Di Maria n'était pas dans un grand soir, c'est pourtant lui qui s'est occupé de tout sur les deux premiers buts parisiens, avant le point final mis par Christopher Nkunku. Avec ce 41eme succès de suite dans les matchs à élimination directe en France, le PSG est tout proche d'un nouveau quadruplé national, avec une finale à venir contre Les Herbiers le 8 mai prochain. A priori une formalité, même pour un Paris aussi dilettante que mercredi.Le film du match17eme minuteLo Celso envoie dans le dos de la défense caennaise et lance Mbappé, qui devance Djiku à la course. L'attaquant du PSG s'arrache pour centrer en retrait et le ballon arrive sans vie à l'entrée de la surface, où Di Maria est le premier pour reprendre. Mais la frappe du droit de l'Argentin manque de conviction pour inquiéter B.Samba.25eme minute (0-1)Une mauvaise relance au pied de B.Samba est récupérée par Thiago Silva, qui transmet de la poitrine à Draxler. Ce dernier décale Di Maria, qui profite de la désorganisation caennaise pour servir Cavani. L'attaquant uruguayen croise trop sa frappe du gauche en pivot, mais Mbappé est sur la trajectoire pour pousser le ballon dans le but vide.44eme minute (1-1)Contre-attaque caennaise menée par Deminguet, qui tente la frappe à l'entrée de la surface. Il est contré par Thiago Silva, mais le ballon revient sur I.Diomandé, qui se met vite en position de tir des 25 mètres. Dévié par la cuisse de Rabiot, le ballon prend une trajectoire qui trompe Trapp, trop court pour sauver les siens.47eme minuteLong ballon de Marquinhos dans le dos de la défense caennaise vers Di Maria. Ce dernier est devancé par D.Da Silva, qui se troue et remet dans la course de l'Argentin. Il sert en une touche Cavani, qui a tout son temps pour ajuster sa volée du gauche et battre B.Samba. Mais le but est refusé après intervention de l'assistance vidéo pour une position de hors-jeu au départ de Di Maria, pour quelques centimètres.55eme minuteEncore une longue ouverture de Marquinhos pour Di Maria. Genevois est lobé et l'ailier parisien parvient à bien se situer pour envoyer une demi-volée du gauche dans un angle impossible. Elle est cadrée, mais B.Samba réalise une superbe claquette pour éviter que le PSG ne prenne l'avantage.81eme minute (1-2)Pastore trouve dos au jeu Di Maria, à l'extrême limite du hors-jeu. L'Argentin ne se retourne pas et lance Cavani, parti à toute vitesse sur la gauche, d'une talonnade géniale. L'attaquant uruguayen centre au cordeau pour Mbappé, qui conclut aux six mètres. Après de longues secondes de tergiversation, l'arbitre accorde le but malgré l'intervention de l'assistance vidéo.95eme minute (1-3)Sur la dernière action du match, NKUNKU, tout juste entré en jeu, place une accélération pour fendre le bloc caennais. Il sollicite le une-deux à l'entrée de la surface avec Dani Alves, qui lui remise parfaitement le ballon pour une finition pleine de sang-froid face à B.Samba.Tops et flopsTOP 3Essentiel en finale de la Coupe de la Ligue, MBAPPE a encore joué un rôle-clé pour envoyer le PSG en finale de la Coupe de France. Il a inscrit les deux buts parisiens de la soirée, après avoir martyrisé Bessat pendant tout le premier acte. Plus maladroit en seconde période et peu impliqué dans le travail défensif, ce qui aurait pu coûter cher. Mais son doublé a tout fait oublier.Il ne pouvait rien arriver à D.DA SILVA ce mercredi. Promu capitaine en l'absence de Féret au coup d'envoi, le défenseur de Caen a réalisé le match quasi-parfait. Il a coupé de nombreux centres parisiens par son sens de l'anticipation et s'est régulièrement imposé dans les duels. Il était tellement en réussite que sa seule boulette n'a pas prêté à conséquence après intervention de l'assistance vidéo.Encore un match sérieux pour THIAGO SILVA et MARQUINHOS. Impeccables défensivement et impliqués, au contraire de certains de leurs coéquipiers, ils ont surtout fait étalage de leur précision dans le jeu long, avec de nombreuses transversales précises à destination de leurs attaquants. Une charnière parisienne appliquée qui a fait le boulot.FLOP 3Bien évidemment, I.SANTINI n'avait pas la tâche facile à la pointe de l'attaque d'une équipe qui n'a quasiment pas touché le ballon. Mais avec un nombre de munitions comparable, Crivelli a fait bien plus en seconde période. C'est la preuve qu'il y avait mieux à faire pour l'attaquant croate, trop statique et maladroit sur sa seule opportunité du match.BERCHICHE a beau avoir redressé la barre au retour des vestiaires, ça n'efface pas ses 45 premières minutes difficiles. Caen est passé avant tout de son côté et a insisté dans son dos, là où il y avait le plus d'espaces. En souffrance aussi dans les un-contre-un, le latéral espagnol ne s'est rattrapé offensivement, avec un énorme déchet dans ses centres. Toujours pas vraiment convaincant.Autant D.Da Silva a brillé, autant DJIKU a connu bien plus de soucis. A la peine dans la relance et parfois mal placé, l'ancien Bastiais n'a clairement pas dégagé la même impression de maîtrise que son compère de la charnière. En retard sur les deux premiers buts parisiens.Monsieur l'arbitre au rapportSi l'utilisation de la vidéo n'a pas prêté à débat lors de la première demi-finale, ce fut davantage le cas cette fois, avec un temps de décision très long pour une deuxième décision litigieuse, la position d'Angel Di Maria au départ de l'action du 1-2 étant très limite. Alexandre Letexier n'en est pas responsable, mais lui aurait pu faire preuve de plus de psychologie par moments. Un carton rouge distribué à raison à Ismaël Diomandé en fin de match.

UN BEAU SOIR À LA BEAUJOIRE
Pour la première fois dans l’histoire de la Coupe de France, deux clubs de niveau 3 s’affrontent en demi-finales, avec la perspective d’une finale au Stade de France, face à Caen ou au PSG.
Les Herbiers (N1) - Chambly (N1) : 2 - 0
La Beaujoire (30 000 spectateurs environ) Temps ensoleillé - Pelouse bonne Arbitre : M.Bastien (7)
Buts : F.David (28eme) et Gboho (80eme) pour Les Herbiers
Avertissements : F.David (60eme), Dabasse (67eme) et Flochon (72eme) pour Les Herbiers - Hilaire (65eme) pour Chambly
Les Herbiers : M.Pichot (5) - Héry (5), D.Fofana (5), Dequaire (5), Pagerie (5) - Flochon (cap) (5), Eickmayer (7) - Bongongui (7) puis Vanbaleghem (85eme), Dabasse (4) puis Gboho (77eme), K.Rocheteau (7) - F.David (6) puis Germann (70eme)
Entraîneur : S.Masala
Chambly : Pinoteau (6) - Soubervie (5), G.Doucouré (cap) (4), Jacques (5), Padovani (3), T.Henry (4) puis Gasser (55eme) - Laidouni (5) puis Lefaix (85eme), Héloïse (5), Hilaire (4) puis Lebon (74eme) - L.Doucouré (5), Montiel (4)
Entraîneur : B.Luzi
LES LAURIERS POUR LES HERBIERS
Au terme d’une rencontre équilibrée dans la belle ambiance de la Beaujoire, les Vendéens se sont qualifiés pour la première fois de leur histoire en finale de la Coupe de France. Le 8 mai, les pensionnaires de National défieront le PSG


Dernière édition par Admin le Lun 7 Mai - 17:25, édité 3 fois

Admin
Admin

Messages : 1464
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Finale a St Denis

Message par Admin le Mer 18 Avr - 4:58

Entre le PSG, recordman de victoires en Coupe de France, et les amateurs des Herbiers, cette finale si déséquilibrée est un fidèle symbole de l’épreuve centenaire.
Les herbiers - Paris SG: 0 - 2
Stade de France (75 000 spectateurs environ) Temps chaud - Pelouse en bon état Arbitre : M.Lesage (4)
Buts : Lo Celso (26eme) et Cavani (74eme sp) pour le PSG
Avertissements : Pichot (73eme) pour Les Herbiers - Berchiche (15eme) pour le PSG
Les Herbiers : Pichot (7) - Marie (5), D.Fofana (5), Dequaire (5), Pagerie (4) - Vanbaleghem (6) puis Dabasse (62eme) - Eickmayer (4) puis C.Couturier (88eme), Flochon (cap) (6) - Bongongui (4) Germann (4) puis Gboho (63eme), Rocheteau (4)
Entraîneur : S.Masala
PSG : Trapp (5) - D.Alves (5) puis Meunier (86eme), Marquinhos (6), Thiago Siva (cap) (6), Berchiche (5) - Lo Celso (7), Thiago Motta (6) puis Draxler (68eme), Rabiot (5) - Mbappé (5) puis Pastore (85eme), Cavani (5), Di Maria (6)
Entraîneur : U.Emery

Malgré une domination territoriale, le PSG ne mène que d'une longueur face aux Herbiers (1-0) a la mi-temps de la finale de la coupe de France

Grâce à des buts de Lo Celso et Cavani (sur penalty), le Paris Saint-Germain s'est logiquement imposé face aux Herbiers, mardi soir. Le club de la Capitale remporte sa quatrième Coupe de France de suite.

Pas de miracle. Opposés ce mardi au Paris Saint-Germain, les Herbiers n'ont pas été en mesure de créer l'exploit en finale de la Coupe de France. Sauvé à trois reprises par son poteau droit (5eme, 8eme et 20eme), Matthieu Pichot a fini par s'incliner sur la première frappe cadrée du club de la Capitale. Une réalisation signée par Giovani Lo Celso (26eme) qui a lancé les coéquipiers de Thiago Silva vers un succès qui ne pouvait pas leur échapper compte tenu de l'écart de niveau. Sans surprise, il n'y a pas eu match entre les champions de France et l'actuel onzième du National 1.Malgré une flopée d'occasions franches, l'écurie du président Nasser Al-Khelaïfi a tout de même dû patienter un bon moment avant de faire le break. Alors que M.Lesage a annulé un but de Kylian Mbappé (50eme), c'est Edinson Cavani qui a mis un terme au « suspense » avec un penalty transformé à l'aube du dernier quart d'heure (74eme). Les Vendéens ont fait preuve de courage, mais la barre était tout simplement placée trop haut. Sous les yeux de Neymar, les partenaires de Kevin Trapp remportent une quatrième Coupe de France de suite.Il s'agit d'un record pour cette équipe parisienne qui est désormais invaincue depuis... quarante-deux matchs lors des coupes nationales. Paris réalise un nouveau triplé qui ne fera clairement pas oublier une nouvelle désillusion européenne, mais cela permet de limiter la casse en attendant de repartir sur un nouveau cycle avec Thomas Tuchel.Le film du match5eme minuteLancé sur le côté droit, Mbappé centre en retrait pour Cavani qui ne peut pas reprendre. Alors que D.Fofana dégage comme il peut, le ballon arrive sur Lo Celso, seul à l'entrée de la surface des Herbiers. Plein axe, l'Argentin arme une frappe enroulée du pied gauche qui termine sur le poteau droit de Pichot (qui était battu).8eme minuteServi par Thiago Motta sur le côté droit de la surface des Herbiers, Mbappé s'arrache pour reprendre du pied droit. Sa reprise de volée termine sur le poteau droit de Pichot !19eme minuteSur le côté droit, D.Alves adresse un centre parfait en direction de Di Maria, seul au second poteau. Gêné par le rebond, l'Argentin ne parvient pas à cadrer sa reprise de la tête. Cela termine au-dessus du but de Pichot.20eme minuteSeul sur le côté droit de la surface des Herbiers, Lo Celso arme une frappe enroulée du pied gauche. Alors que Pichot est battu, le ballon termine sur son poteau extérieur droit.23eme minuteAux dix-huit mètres (et légèrement décalé côté gauche), Rabiot arme une lourde frappe du pied gauche qui flirte avec la lucarne droit de Pichot.26eme minute (0-1)Aux abords de la surface des Herbiers, Lo Celso profite de la passivité adverse pour se mettre en position de tir. Plein axe, l'Argentin déclenche une frappe enroulée du pied gauche qui ne laisse aucune chance à Pichot.49eme minuteMagnifique une-deux entre Cavani et Mbappé qui échanges les talonnades, El Matador se retrouve en position idéale pour marquer du pied gauche, mais Pichot est à la parade.50eme minuteServi sur le côté gauche de la surface des Herbiers, Lo Celso adresse un centre piqué en direction de Marquinhos. Alors que le Brésilien est accroché au second poteau par Eickmayer, sa remise est dégagée sur sa transversale par D.Fofana. Mais Mbappé est à l'affût pour marquer dans le but vide. Une réalisation qui est néanmoins invalidée par M.Lesage. Après utilisation de la vidéo, l'arbitre siffle une main de Marquinhos.54eme minuteSur le côté gauche, Berchiche déclenche un centre parfait pour Cavani qui reprend du plat du pied droit devant Pichot. Alors que le gardien des Herbiers repousse du tibia gauche, El Matador ne peut pas reprendre correctement.59eme minuteAu centre de son but, Pichot intervient et bloque un tir sans contrôle du pied droit de Di Maria, qui a bénéficié d'un une-deux avec Lo Celso près de la surface des Herbiers.70eme minuteA la suite d'un centre de la gauche de Di Maria, Mbappé se retrouve en position idéale devant Pichot mais, gêné par un retour de Marie, le Tricolore bute sur le gardien de but des Herbiers.74eme minute (0-2)Servi par Di Maria, Cavani part plein pour défier Pichot. El Matador tente de l'éliminer par l'extérieur et se fait accrocher par le gardien de but des Herbiers. L'ancien joueur de Naples se charge se transformer la sanction avec une frappe croisée du pied droit qui ne laisse aucune chance à l'ancien joueur de Laval, du Poiré-sur-Vie et du CA Bastia.93eme minuteLancé en contre, C.Couturier est gêné par la sortie de Trapp en dehors de sa surface. C'est ensuite au tour de Thiago Silva de s'interposer.Tops et flopsTOP 3Pour la dernière finale de sa carrière, THIAGO MOTTA ne s'est pas loupé sur la pelouse du Stade de France. Tranquillement installé comme sentinelle, l'ancien joueur de l'Inter Milan a pu organiser le jeu du Paris Saint-Germain. Sobre et le plus souvent efficace.Alors que ses deux premières tentatives ont été repoussées par le poteau droit de Matthieu Pichot, LO CELSO a eu le mérite de persévérer jusqu'à ouvrir le score sur une frappe du pied gauche parfaitement ajustée. Associé à Thiago Motta et Adrien Rabiot a confirmé sa bonne forme des dernières semaines.Parfois abandonné par sa défense, PICHOT s'est notamment montré décisif sur des tentatives d'Edinson Cavani (49eme, 54eme et 93eme). Si le score n'est pas plus large, c'est surtout grâce au natif de Sablé-sur-Sarthe. Et ceci malgré sa faute qui amène le penalty transformé par El Matador. Le dernier rempart des Herbiers n'a rien à se reprocher.FLOP 3Préféré à Adrian Dabasse pour débuter la rencontre à la pointe de l'attaque des Herbiers, GERMANN a passé son temps à courir dans le vide. Esseulé aux avant-postes, l'ancien joueur de Dijon, Romorantin, Nîmes, Cherbourg et Luçon n'a pas calculé ses efforts, mais il ne fallait pas s'attendre à des miracles sans le moindre ballon exploitable.Confirmé dans l'entrejeu des Herbiers, EICKMAYER a été beaucoup trop passif ce mardi soir. La mission était quasi impossible face au club de la Capitale, mais l'ancien joueur de Sochaux, Arras et Amiens a laissé beaucoup trop d'espace aux milieux parisiens.Si Rodrigue Bongongui a pu placer quelques accélérations face à Yuru Berchiche, ROCHETEAU a été beaucoup plus discret  sur son côté gauche. Prêté par Niort, l'attaquant des Herbiers n'a pas été mesure de se montrer. Un discours qui vaut malheureusement pour beaucoup de ses coéquipiers.Monsieur l'arbitre au rapportAlors que Cavani aurait pu bénéficier d'un penalty en début de match (16eme), M.Lesage a connu une soirée mitigée. Il y avait bel et bien penalty sur El Matador, mais certaines de ses décisions n'ont pas forcément été des plus convaincantes. On pense notamment au but refusé à Kylian Mbappé (50eme).

Trapp : 4.5 : Une soirée presque tranquille pour le portier allemand du PSG, qui n'a pas eu d'arrêt à faire, juste quelques sorties aériennes et interventions sérieuses jusqu'à la 90e et un blocage de ballon mal assuré puis une sortie loin de son but mal maitrisée. Dommage.
Alves : 6 : Un match sans encombre pour le défenseur brésilien, face à de bien pâles attaquants adverses. Un apport offensif discutable. Un coup franc qui frôle la lucarne à la 35e. Remplacé par Meunier à la 85e.
Marquinhos : 6 : Rien à redire sur sa prestation défensive. Il fait main à la 50e, sur un ballon cafouillé que Mbappé poussera au fond, mais l'arbitre l'a vu à la vidéo, sans pour autant voir la faute sur lui qui entraîne la main.
Silva : 6 : Lui aussi n'a pas eu à forcer son talent face aux attaquants adverses. Un match tranquille pour le capitaine parisien.
Berchiche : 6 : Averti au quart d'heure de jeu pour un tacle trop appuyé. Des centres intéressants de son aile gauche, notamment à ras de terre. Solide globalement.
Motta : 5.5 : Une partie sans embuche pour Motta, qui n'a pas eu trop de travail défensif à faire. Remplacé par Draxler à la 68e minute.
Lo Celso : 7 : Match maitrisé au milieu pour l'Argentin. Il trouve le poteau à la 5e minute, puis à la 20e, deux fois sur une frappe du gauche. La troisième fut la bonne, à la 25e (1-0), de 23 mètres, bien enroulée.
Rabiot : 4 : On ne l'a pas beaucoup vu dans ce match, c'est une petite déception finalement. On ne peut pas dire qu'il finit sa saison sur un rythme soutenu...
Di Maria : 6.5 : De l'envie, comme toujours. L'Argentin manque une bonne occasion de la tête à la 18e. Il est à l'origine du penalty obtenu par Cavani (73e).
Mbappé : 5 : Match frustrant pour lui. Il voit sa volée repoussée par le poteau (8e), son but refusé pour une main de Marquinhos (50e), puis il manque une occasion en or à la 69e sur une déviation de Cavani. Remplacé par Pastore à la 85e.
Cavani : 7 : Il trouve le poteau à la 49e minute, suite à un bel une-deux avec Mbappé dans la surface, puis il bute sur le gardien à la 53e sur un bon centre de Berchiche. L'Uruguayen provoque et transforme le penalty de la 73e. Il n'a rien lâché du début à la fin.

Admin
Admin

Messages : 1464
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: coupe de france

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum