coupe de la ligue

Aller en bas

coupe de la ligue

Message par Admin le Sam 29 Avr - 18:45

1er tour

RC Lens (L2) 2 - 1 AC Ajaccio (L2)
Lens renverse l'AC Ajaccio

Le Havre AC (L2) 4 - 4 (5 tab 3) Nîmes Olympique (L2)
le Havre AC renverse le Nîmes Olympique et fait chavirer le Stade Océane

Paris FC (L2) 0 - 0 (4 tab 3) Stade Brestois 29 (L2)
Le Stade Brestois, qui restait sur deux défaites en championnat, s'est fait éliminer dès le premier tour de la Coupe de la Ligue.

Stade lavallois (N1) 1 - 1 (3 tab 4) FC Lorient (L2)
Face à la jeunesse lavalloise (21,3 de moyenne d’âge), Lorient a eu besoin des tirs au but (1-1, 3-4) pour se qualifier pour le deuxième tour de la Coupe de la ligue.

US Quevilly-Rouen (L2) 0 - 1 US Orléans (L2)
Un petit tour et puis s'en va. Le club de Quevilly Rouen Métropole (Seine-Maritime) n'ira donc pas plus loin que le premier match de la Coupe de la Ligue puisque les Normands ont perdu face à Orléans au MMarena du Mans.

Red Star FC (N1) 1 - 1 (6 tab 5) AJ Auxerre (L2)
Le pensionnaire de National a éliminé le club de Ligue 2 à l'issue de la séance des tirs au but (6-5, 1-1 à l'issue du temps réglementaire), dans un stade Bauer en ébullition.

Gazélec Ajaccio (L2) 0 - 0 (6 tab 5) US Créteil-Lusitanos (N1)
C’était la bonne occasion pour panser ses plaies après l’entame catastrophique en National et Créteil n’est finalement pas passé si loin, en Coupe de la Ligue, tenant tête en Corse au Gazélec Ajaccio (L2) pendant le temps réglementaire (0-0). Mais les Val-de-Marnais ont craqué lors de la séance des tirs au but, s’inclinant 6-5 au terme d’un long suspense.

AS Nancy Lorraine (L2) forfait 2 - SC Bastia (N1)
Dans un communiqué, la Ligue de Football Professionnel a annoncé que l'AS Nancy-Lorraine était qualifiée pour le deuxième tour de la Coupe de la Ligue sans même jouer son match contre le Sporting Club de Bastia, le club Corse n’ayant pu conserver le statut professionnel,

LB Châteauroux (L2) 0 - 1 Clermont Foot 63 (L2)
La Berrichonne ne poursuit pas son parcours en Coupe de la Ligue. Les Castelroussins ont été battus par Clermont-Ferrand (0-1) au premier tour, à la faveur d'un but à la 94e minute. Cruel.

Tours FC (L2) 4 - 1 Chamois niortais FC (L2)
Après deux défaites consécutives en championnat, le Tours Football Club s'est relancé en battant sèchement le Chamois Niortais (4-1) lors du premier tour de la Coupe de la Ligue, au Stade de la Vallée du Cher

Bourg-en-Bresse Péronnas (L2) 0 - 1 Stade de Reims (L2)
Le Stade de Reims est qualifié pour le deuxième tour de la Coupe de la Ligue. Vainqueur à Bourg-en-Bresse 1-0 grâce à un but de Grégory Berthier, son premier sous les couleurs de Reims.

Valenciennes FC (L2) 3 - 1 FC Sochaux-Montbéliard (L2)
Valenciennes coupe l’herbe sous les pieds sochaliens et rompt avec ses mauvaises habitudes


Dernière édition par Admin le Sam 23 Sep - 15:35, édité 2 fois

Admin
Admin

Messages : 1508
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

2ème tour

Message par Admin le Mar 18 Juil - 21:49

AS Nancy Lorraine (L2) 2 - 2 (4 tab 2) US Orléans (L2)
On retiendra la qualification pour l'ASNL ! Dominés dans le jeu, les Nancéiens n'ont pas su garder leur avantage au score. Le score de parité (2-2) au bout des 90 minutes a amené à une séance de tirs au but, remportée par l'ASNL

Paris FC (L2) 0 - 2 Clermont Foot 63 (L2)
La Coupe de la Ligue réussit au Clermont Foot ! Tombeurs de Châteauroux au premier tour (0-1), les Clermontois se sont qualifiés pour les 16es de finale en dominant le Paris FC, sur la pelouse de Charléty (0-2)

Valenciennes FC (L2) 3 - 0 Stade de Reims (L2)
A dix pendant plus de 80 minutes, le Stade de Reims a logiquement cédé face à Valenciennes (3-0), au deuxième tour de la Coupe de la Ligue.

Tours FC (L2) 0 - 0 (7 tab 6) Le Havre AC (L2)
Tours se qualifie au terme d'une séance de tirs aux buts intense

FC Lorient (L2) 3 - 2 RC Lens (L2)
A la dérive en Championnat, le RC Lens ne s'est pas vraiment rassuré en Coupe de la Ligue, où le groupe d'Éric Sikora a été battu à Lorient (3-2)

Gazélec Ajaccio (L2) 0 - 0 (3 tab 4) Red Star FC (N1)
Le gardien de but audonien, qui n'avait plus joué depuis 16 mois, a stoppé deux pénaltys au Gazélec Ajaccio (L 2) et le Red Star réussi l'exploit de ce tour.


Dernière édition par Admin le Sam 23 Sep - 15:41, édité 1 fois

Admin
Admin

Messages : 1508
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

16ème de finale

Message par Admin le Sam 23 Sep - 13:54

ANGERS S.C.O 3 - 2 A.S NANCY LORRAINE
Au bout du suspense, Angers s'est qualifié pour les 8es de finale de la Coupe de la Ligue aux dépens de Nancy

DIJON F.C.O 1 - 2 STADE RENNAIS
Rennes a confirmé son petit regain de forme en se qualifiant pour les 8es de finale

F.C LORIENT 0 - 1 S.M CAEN
BRICE SAMBA, POUR SON PREMIER MATCH OFFICIEL DEPUIS PLUS DE VINGT MOIS, S'EST MONTRÉ DÉCISIF DANS LE BUT CAENNAIS.

E.A GUINGAMP 0 - 2 MONTPELLIER H.S.C
À L'ISSUE D'UN MATCH MAÎTRISÉ, LES HÉRAULTAIS SE SONT QUALIFIÉS SUR LA PELOUSE DE GUINGAMP ET POURSUIVENT LEUR BONNE SÉRIE.

METZ F C 1 - 0 RED STAR FC
Metz s'st péniblement qualifié pour les 8es de finale

L.O.S.C 2 - 2 (5 tab 4) VALENCIENNES FC
LE LOSC A EU BESOIN DES TIRS AU BUT POUR SE QUALIFIER CONTRE UN VA REMANIÉ. PAS LA MEILLEURE MANIÈRE DE SE RASSURER AVANT DE RECEVOIR L'OM, DIMANCHE.

TOURS F.C 3 - 1 F.C NANTES
L'ÉQUIPE REMANIÉE DE NANTES, 3E DE L1, A SOMBRÉ SUR LA PELOUSE DE TOURS, 20E DEL2

ESTAC TROYES 1 - 2 AMIENS S C
Avant le repos, d'une belle frappe des 18 mètres, Konaté donnait l'avantage aux Picards (0-1, 40e). Les Troyens n'avaient pas le temps de douter car au retour des vestiaires, Bellugou remettait les deux équipes à égalité (1-1, 48e). Mais en fin de match, Ielsch reprenait de près un centre venu de la droite pour donner la victoire et la qualification aux Amiénois (1-2, 80e).

STRASBOURG A R C 1 - 1 (5 tab 4) A.S ST-ETIENNE
BATTUS LORS DE LA SÉANCE DES TIRS AU BUT, LES VERTS ONT LAISSÉ FILER UN DE LEURS OBJECTIFS DE LA SAISON ET S'ENFONCENT UN PEU PLUS DANS LA CRISE.

TOULOUSE F.C 4 - 2 CLERMONT FOOT 63
Au terme d'un match riche en rebondissements, Toulouse s'est qualifié pour les 8es de finale

Admin
Admin

Messages : 1508
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

8 eme de finale

Message par Admin le Mar 12 Déc - 6:29

Angers 1 - 0 Metz
À qui le goût du succès ? Angers et Metz ont repris quelques couleurs dans le jeu ce week-end en Championnat, sans que cela suffise pour décrocher une première victoire à domicile cette saison

Le SCO, qui n'a toujours pas gagné à domicile cette saison en L 1 (quatre nuls, quatre revers), y a enregistré un deuxième succès en Coupe de la Ligue.

Monaco 2 - 0 Caen  
Le Colombien Falcao a inscrit un but depuis le rond central en lobant Samba, donnant de l'éclat à la qualification facile de l'ASM au terme d'un match bien terne.

Toulouse 2 - 0 Bordeaux
L'entraîneur bordelais, gourvennec qui bénéficie du soutien de son président et de l'actionnaire, n'est pas apparu plus marqué que ça par la défaite face à Strasbourg et la grogne des supporters.

Les Girondins, qui rêvaient d'une finale à domicile, ont été éliminés dès leur entrée en lice.

Rennes 2 - 2  (4 tab 3) Marseille
Rudi Garcia est déçu par les performances de son attaquant Mitroglu Avant même de savoir si l'entraîneur marseillais va le relancer ce soir, son départ en janvier est déjà une possibilité.

L'équipe de Sabri Lamouchi s'est qualifiée aux tirs au but, escortée par une réussite nouvelle

Strasbourg 2 - 4 Paris sg
Le PSG est de retour à Strasbourg, son premier bourreau de la saison, le 2 décembre, en Ligue 1.

Douze jours après leur revers en Alsace (1-2), les Parisiens se sont vengés.

STRASBOURG - PSG : 2 - 4
La Meinau (26 000 spectateurs environ) Temps pluvieux - Pelouse moyenne
Arbitre : M.Lesage (6)
Buts : Grimm (36eme) et Blayac (88eme) pour Strasbourg - Salmier (12eme csc), Di Maria (25eme), Dani Alves (62eme) et Draxler (78eme) pour le PSG
Avertissement : Gonçalves (49eme) pour Strasbourg
Strasbourg Oukidja (4) puis Bonnefoi (68eme) - Lala (5), Salmier (3), B.Koné (5), Seka (6) - Nogueira (4) puis Liénard (64eme), Grimm (cap) (5), Aholou (5) - Gonçalves (5), Saadi (3) - Bahoken (4) puis Blayac (74eme) Entraîneur : T.Laurey

Trapp : 5 : Un arrêt et un ballon détourné dans ce match, mais il est battu à la 36e sur le tir de Grimm (1-2) et sur le but de Blayac (88e) où le ballon passe entre ses jambes. A l'aise dans le jeu aérien et au pied.

Meunier : 7.5 : Côté droit, il a fait un bon match, solide défensivement, et son apport offensif a été appréciable, notamment lorsqu'il donne cette passe décisive pour Alves (1-3, 62e), puis une seconde pour Draxler (1-4, 78e).

Marquinhos : 5.5 : Match sérieux pour le capitaine parisien du soir. Il a su maitriser au mieux les attaquants alsaciens. Mal aligné sur le but du 2-4 pour Strasbourg (88e).

Kimpembe : 5.5 : Il est loin au marquage de Grimm sur le but du 1-2 (36e), sa seule erreur de la partie, mais elle coute cher, malheureusement. Il a gratté par mal de ballons, il maitrise bien ces duels.

Alves : 6 : A gauche de la défense, il laisse trop d'espaces dans son dos sur le centre qui amène le 1-2 (36e). Il se rattrape bien à la 62e lorsqu'il marque le troisième but, sur un service de Meunier. Satisfaisant à ce poste inhabituel.

Verratti : 6.5 : Un match sérieux pour l'Italien dans une position plus basse qu'à l'accoutumée. On l'a senti un peu nerveux par moments, mais sa partie reste propre, il est le Parisien qui a touché le plus de ballons. Remplacé par Lucas à la 82e.

Lo Celso : 6.5 : Bon match aussi pour l'Argentin à la récupération, à un poste qui n'est pas le sien. Un peu de déchet technique, mais cela est compensé par un de nombreux ballons grattés.

Di Maria : 7.5 : C'est lui qui centre sur le but contre son camp alsacien (0-1, 13e), il marque ensuite sur le ballon relâché du gardien strasbourgeois (0-2, 26e). Du déchet technique, comme d'habitude, mais il a apporté un vrai plus dans le jeu. Il marque des points encore une fois.

Pastore : 7 : A l'origine du but de Di Maria (0-2, 26e), sur un joli une-deux, il a distillé énormément de bonnes passes dans son rôle de meneur de jeu. Une frappe cadrée à la 74e.

Draxler : 6.5 : L'Allemand marque le quatrième but à la 78e sur un service de Meunier. Une occasion à la 58e, bien servi par Pastore, mais sa frappe est trop écrasée devant le portier adverse. Correct dans le jeu côté gauche de l'attaque. Remplacé par Nkunku à la 79e.

Cavani : 4.5 : Une frappe cadrée à la 3e minute de l'extérieur de la surface et une deuxième trop croisée à la 28e devant le gardien. C'est tout pour l'attaquant parisien, qui n'a pas su transformer ses occasions. Remplacé par Mbappé à la 77e.

Lille 1 - 1. (2 tab 3) Nice
La DNCG a prononcé, hier, une interdiction de recrutement pour le LOSC. Un nouveau coup dur pour un club dont le projet semble de plus en plus flou.

Deux arrêts du gardien niçois, blessé en cours de match, ont permis au Gym de remporter la série de tirs au but et d'éliminer une équipe nordiste très remaniée.

Montpellier 4 - 1 lyon
À quatre jours de la réception de l'OM en L 1, Lyon devrait se présenter ce soir à Montpellier avec une équipe mixte.

Avec une équipe bis, l'OL a existé dix minutes avant de plonger. Il lui faudra un autre état d'esprit dimanche contre l'OM.

Amiens SC- Tours: 2-1 (2-0)
Arbitre M. Schneider
Buts: Koita (16e), Bourgaud (45e) pour Amiens, Mancini (89e) pour Tours.
Avertissements: Avelar (40e) à Amiens; Mancini (26e) , El Khriti (74e)à Tours.

Amiens SC: Gurtner (cap)- Cissokho, puis El Hajjam (39e) Adenon, Dibassy, Avelar- Ielsch, Nathan puis Charrier (78e), Zungu puis Monconduit 50e, Bourgaud- Koita, Gope
Entraîneur: Christophe Pelissier

Tours: Mancini- NDoye puis Bayard 78e, Sissokho, Cisse, Belkebla, Miguel,El Hriti, Raveloson, Coudert- Tall, Diarra puis Clemence (67e)
Entraîneur Jorge Costa

Bernard Joannin, le président d'Amiens, se désole des différents incidents survenus au stade de la Licorne depuis le début de la saison.

Vainqueur du dernier de L 2, le club picard égale sa meilleure performance en Coupe de la Ligue. Il recevra le Paris-SG en quarts de finale

Admin
Admin

Messages : 1508
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

quart de finale

Message par Admin le Jeu 14 Déc - 21:13

Amiens-PSG: 0 - 2
Stade de la Licorne (9 000 spectateurs environ)Temps sec - Pelouse grasse
Arbitre : N. Rainville (4)
Buts : Neymar (53eme) et Rabiot (77eme) pour le PSG
Avertissements : aucun pour Amiens - Draxler (47eme) et Nkunku (80eme) pour le PSG
Expulsion : Gurtner (34eme)
Amiens: Gurtner - El Hajjam (5), Gouano (5), Adenon (4), Avelar puis Ielsh (11eme) (4) - G. Fofana (4), Monconduit (cap) (4) - Manzala (4) puis Gope-Fenepej (76eme), Kakuta (6), Gakpé (5) - Konaté puis Bouet (37eme) (6).
Entraîneur : C. Pélissier.
Psg:
Trapp : 6. Peu de frappes dangereuses, mais il a parfaitement maîtrisé les rares ballons qu'il a eus à négocier.
Meunier : 5. Quelques bonnes montées mais assez discret. Il a semblé manquer de rythme.
Marquinhos : 5. Deux ou trois bonnes interventions où il ne fallait pas se louper et une tête sur la barre. Mais parfois un peu passif.
Thiago Silva : 5. Le capitaine a gagné quelques duels importants, mais on l'a connu plus sûr et autoritaire. Surtout dans une équipe en supériorité numérique.
Berchiche : 4. Une grosse frappe qui fuit le cadre, mais pour le reste il n'a pas montré grand-chose et manque de complicité technique avec ses partenaires.
Verratti : 7. Un gros match de l'Italien. Il a joué juste et toujours vers l'avant. Son ouverture pour Mbappé amène l'expulsion de Gurtner. Remplacé par Alves (80e).
Rabiot : 7. Au poste de sentinelle, il a récupéré de nombreux ballons et s'est offert de bonnes projections en combinant bien avec Verratti et Draxler. Justement récompensé par un but de la tête. Remplacé par Nkunku (80e).
Draxler : 5. L'Allemand a démarré fort. Il s'est montré efficace offensivement, un peu moins défensivement et a progressivement disparu. Remplacé par Lo Celso (68e)
Di Maria : 5. L'Argentin est impliqué sur les deux buts parisiens mais il n'a pas marqué de points face à Cavani. La faute à un manque de précision dans ses dernières passes ou ses frappes.
Mbappé : 5. Le jeune attaquant a mis un peu de temps à trouver la bonne carburation. Ensuite, il a fait mal à la défense amiénoise mais a buté sur Bouet.
Neymar : 5. Une première mi-temps ratée où il a forcé son jeu et a manqué d'efficacité. Un peu mieux en seconde période. Mais il s'est encore fait chiper quelques ballons par excès d'individualisme.
Entraîneur : U. Emery.

Moins flamboyant qu'à Rennes, le Paris Saint-Germain a décroché une victoire tout en gestion sur le terrain d'Amiens, ce mercredi soir, pour décrocher son ticket pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue.

Le debriefLe Paris Saint-Germain sait s'adapter. Dans un stade enjoué, il avait été explosif pour pulvériser Rennes, il y a trois jours. Sur une pelouse imbibée d'eau et devant des spectateurs quasi muets, le champion de France a joué avec privilégié le sérieux à l'envie pour battre Amiens (0-2), ce mercredi soir, en quart de finale de la Coupe de la Ligue. Sans inspiration offensive, les hommes d'Unai Emery, qui ont évolué à onze contre dix 50 minutes durant, ont géré leur effort.Plus d'infos à suivre... Le film du match9eme minuteLa première occasion parisienne est pour Neymar ! Sur son côté, Meunier centre pour Draxler. L'Allemand remet instantanément sur Neymar, en retrait. Le Brésilien s'applique à la frappe mais le ballon est capté, en deux temps, par Gurtner.22eme minuteMbappé, au-dessus ! Parfaitement lancé en profondeur par Di Maria, l'international de l'équipe de France, légèrement excentré sur le côté droit, décide de frapper sans contrôle. Son tir n'est pas cadré.27eme minuteRabiot ! A une quinzaine de mètres du but, le milieu de terrain parisien frappe en force mais une nouvelle fois, son tir n'est pas cadré.37eme minuteBouet est déjà en alerte ! Sur le coup franc consécutif au carton rouge reçu par Gurtner, Di Maria parvient à enrouler un ballon au-dessus du mur, que le portier rentrant ne peut que repousser après un rebond.41eme minuteSur un contre amiénois, Manzala est trouvé côté gauche. Le milieu de terrain repique dans l'axe et frappe mais Trapp s'empare du ballon.45eme minuteMbappé sollicite un une-deux avec Verratti, qui lui remet subtilement. L'attaquant parisien enroule sa frappe mais Bouet réalise un bel arrêt pour détourner en corner.52eme minute (0-1)L'ouverture du score du PSG ! Sur un penalty qu'il a lui-même provoqué, Neymar prend Bouet à contre-pied et le champion de France trouve enfin l'ouverture du score.54eme minuteMBAPPE ! L'attaquant fait des misères à Ielsh et adresse une frappe surpuissante : Bouet la touche du coude, le ballon rebondit sur la transversale mais n'a pas franchi la ligne !58eme minuteMbappé, encore ! A un peu plus de 20 mètres, l'international de l'équipe de France prend le temps pour placer un ballon subtil qui passe tout près du poteau de Bouet !74eme minuteLa barre transversale ! Sur un corner joué à deux, Marquinhos est trouvé en pleine course dans la surface de réparation. Le Brésilien place une tête puissante qui heurte le montant de Bouet.77eme minute (0-2)Le break du PSG ! Sur un corner, Rabiot s'élève plus haut que tout le monde et place une tête. Le ballon heurte le poteau et passe la ligne. La Goal Line Technology n'a pas fonctionné mais l'assistance vidéo a rectifié l'anomalie. Le but est accordé.90eme minuteGakpé tout proche de sauver l'honneur. Sur un contre mené par Kakuta, le milieu de terrain est superbement servi dans la surface. Le Togolais contrôle de la poitrine et frappe en demi-volée mais manque le cadre !Tops et flopsTOP 3Le milieu de terrain parisien a souvent été plus performant. Draxler peu en vue, Verratti brouillon, seul RABIOT a véritablement évolué à un niveau convenable, tant à la récupération qu'à l'animation. Il a justement été récompensé par un but, au bout d'une belle initiative, sur corner.MBAPPE n'a pas été aussi bien servi qu'à Rennes. Mais cela ne l'a pas empêché d'être dangereux. Souvent excentré sur le côté droit, où il a pu placer quelques frappes dangereuses -dont une a heurté la barre transversale- l'attaquant de l'équipe de France est resté fidèle à lui-même. Ses deux compères d'attaque bien plus individualistes qu'il y a trois jours, il n'a pu bénéficier d'occasions franches pour marquer.Il fallait énormément de talent et d'envie pour parvenir à capter un peu de lumière dans les phases offensives amiénoises, et KAKUTA y est parvenu. Encore très fin techniquement, il a été à l'origine de toutes les occasions de l'ASC.FLOP 3Les chances amiénoises étaient déjà bien maigres, elles ont encore été réduites par la sortie sans maîtrise de son gardien, GURTNER. Le portier de l'ASC, souvent irréprochable, a logiquement été expulsé pour une grave faute, à l'extérieur de sa surface, sur Mbappé. En commettant l'irréparable en première période, le gardien de but a engendré la sortie d'un élément offensif qui n'aurait pas été de trop pour jouer les contres dont ont bénéficié les Picards.MONCONDUIT a souvent brisé les occasions parisiennes mais il a commis la faute de trop, même si elle était infime, dans sa surface de réparation. Le penalty a permis au PSG de faire la différence alors qu'il n'y parvenait pas dans le jeu.NEYMAR est toujours un joueur à deux facettes. Il peut être irrésistible et juste dans tout ce qu'il entreprend, comme à Rennes il y a trois jours, mais aussi agaçant et peu altruiste comme il l'a été aujourd'hui. Incapable d'installer la même entente avec Mbappé, il a souvent préféré l'exploit individuel à la passe. Et c'est bien dommage. Son but sur un penalty qu'il a lui même provoqué ne rattrape pas tout.Monsieur l'arbitre au rapportM. Rainville a eu plusieurs occasions litigieuses à gérer : l'incursion de Neymar dans la surface amiénoise, en début de seconde période, qui a débouché sur une faute, peu évidente mais réelle, de Monconduit. Le penalty, s'il est généreux, est aussi justifié. Le rouge adressé à Gurtner pour une faute sur Mbappé ne souffre d'aucune contestation possible. En revanche, il aurait dû accorder le but de Rabiot sans l'assistance de la VAR

Nice-Monaco : 1 - 2
Dominée dans le jeu par une équipe niçoise enthousiaste mais inefficace, Monaco a fait parler la qualité de ses individualités pour arracher la qualification et accéder aux demi-finales.

Angers-Montpellier: 0 - 1
Grâce à une réalisation d'Isaac Mbenza, Montpellier s'est imposé mercredi soir contre Angers et valide son billet pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue. Les Héraultais ont su faire preuve de sérieux disposer des troupes de Stéphane Moulin;

Rennes-Toulouse: 4 - 2
Au terme d'une rencontre à rebondissements, ce mercredi, le Stade Rennais a su prendre le meilleur sur Toulouse dans les dix dernières minutes (4-2) pour composter son billet pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue


Dernière édition par Admin le Jeu 11 Jan - 17:52, édité 2 fois

Admin
Admin

Messages : 1508
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

demi finale

Message par Admin le Jeu 11 Jan - 5:01

Rennes-PSG
A l'occasion des demi-finales de la Coupe de la Ligue, le Paris Saint-Germain se déplace sur le terrain du Stade Rennais ce mardi (21h05, Canal+ et France 2). Recruté cet hiver, Diarra fait sa première apparition dans le groupe parisien. Unai Emery doit composer sans Alves, suspendu, ainsi que Thiago Silva, Thiago Motta et Draxler, blessés. De retour après son choc avec le gardien lyonnais Lopes, Mbappé débute à la place de Cavani en pointe ! Côté rennais, Sabri Lamouchi récupère Gourcuff, titulaire.

RENNES - PSG : 2-3
Roazhon Park (28 620 spectateurs)Pelouse en bon étatArbitre : M.Lesage (6)
Buts : D.Sakho (85eme) et Prcic (92eme) pour Rennes, Meunier (24eme), Marquinhos (53eme) et Lo Celso (58eme) pour le PSG
Avertissements : I.Sarr (28eme), Prcic (65eme), H.Traoré (69eme) et Léa-Siliki (87eme) pour Rennes - Neymar (93eme) pour le PSG
Expulsion : Mbappé (63eme) pour le PSG
Rennes: Ab.Diallo (4) - H.Traoré (5), (6), Gélin (5), Gnagnon (5), Baal (6) - André (cap) (5), Prcic (6) - Bourigeaud (5), Gourcuff (4) puis D.Sakho (46eme - 6), I.Sarr (5) puis Hunou (64eme) - Khazri (5) puis Léa-Siliki (70eme)
Entraîneur : S.Lamouchi
PSG: Trapp (5) - Meunier (6), Marquinhos (cap) (6), Kimpembe (5), Berchiche (5) - Verratti (6), Rabiot (5) puis L.Diarra (89eme), Pastore (4) puis Lo Celso (46eme - 6) - Di Maria (7) puis Nkunku (82eme), Mbappé (4), Neymar (6)
Entraîneur : U.Emery

Nettement devant au tableau d'affichage et maître de son sujet à l'heure de jeu, le Paris Saint-Germain s'est fait une petite frayeur en voyant Rennes réduire l'écart par deux fois en fin de partie. Mais les Parisiens, réduits à dix après l'expulsion de Kylian Mbappé, ont finalement bel et bien décroché leur ticket pour la finale de la Coupe de la Ligue (2-3).

Le debriefOn en viendrait presque à trouver cela normal, tant c'est devenu habituel ces dernières années : le Paris Saint-Germain s'est qualifié pour la huitième neuvième finale de Coupe de la Ligue de son histoire, la cinquième d'affilée. En déplacement sur la pelouse de Rennes, où il s'était baladé en Ligue 1 (1-4) et en Coupe de France (1-6) un peu plus tôt dans la saison, le PSG a eu plus de fil à retordre ce mardi soir. Mais l'issue fut identique. Contrariés par des Bretons surmotivés en début de partie, les Parisiens s'en sont remis à une jolie volée de Thomas Meunier pour prendre les devants (24eme). Les hommes d'Unai Emery ont ensuite véritablement pris le jeu à leur compte, ce qui ne les a pas empêchés de se faire une petite frayeur sur le but logiquement refusé à Wahbi Khazri (43eme). Marquinhos (53eme) et Giovani Lo Celso, auteur d'une entrée en jeu intéressante (58eme), ont creusé l'écart et Paris a semblé en mesure de dérouler. Le carton rouge adressé à Kylian Mbappé pour une semelle sur Ismaïla Sarr (63eme) a cependant eu pour conséquence de remobiliser les Rennais, qui ont réduit l'écart par l'intermédiaire de Diafra Sakho (85eme) et de Sanjin Prcic (92eme). Quelques sueurs froides donc, mais l'essentiel a bien été assuré. Le club de la Capitale a composté son billet pour Bordeaux, lieu de la finale de la compétition. Place, désormais, à d'autres échéances...Pour espérer renverser l'ogre parisien, le Stade Rennais devait avant tout réaliser une meilleure entame que lors des deux précédentes réceptions de leur adversaire. A chaque fois en effet, le PSG était parvenu à faire le break en à peine plus d'un quart d'heure, tuant ainsi rapidement tout suspense. Benjamin André et ses coéquipiers ont su jouer plus haut et ont remporté davantage de duels au milieu de terrain. L'ouverture du score parisienne a néanmoins douché l'enthousiasme des Rouge et Noir, qui ont accusé le coup durant les minutes qui ont suivi. Même si l'expulsion de Kylian Mbappé (63eme) a réveillé le SRFC, l'écart était trop important et les joueurs de Sabri Lamouchi pourront longtemps regretter leur mauvais début de seconde période. Sorti des deux Coupes nationales, Rennes doit maintenant se focaliser sur le championnat. Après tout, la cinquième place n'est pas si loin.Le film du match24eme minute (0-1)Le PSG ouvre le score ! Thomas Meunier percute côté droit et, après un contre favorable, tente une volée qui lobe Abdoulaye Diallo. Le ballon tape l'intérieur du poteau et termine sa course au fond des filets. Quelle inspiration du Belge !43eme minuteAprès une succession d'actions de part et d'autre, Wahbi Khazri trompe Kevin Trapp et pense offrir l'égalisation à son équipe. Mais le Tunisien s'est aidé du bras pour contrôler le ballon, ce que l'arbitre remarque après usage de l'assistance vidéo. Le but est donc logiquement refusé, au grand dam du public du Roazhon Park.53eme minute (0-2)Paris fait le break ! Alerté sur le côté gauche de la surface, Neymar contrôle et remet en direction d'Angel Di Maria. Abdoulaye Diallo se couche bien pour détourner la frappe de l'Argentin mais Marquinhos, opportuniste, suit bien et pousse le ballon dans le but vide.58eme minute (0-3)Angel Di Maria tombe dans la surface mais s'arrache pour servir Giovani Lo Celso, qui s'avance et fusille Abdoulaye Diallo. Le gardien breton n'est pas irréprochable sur ce coup et Paris creuse l'écart !63eme minuteDans un duel au milieu de terrain, Kylian Mbappé laisse traîner ses crampons sur le mollet d'Ismaïla Sarr. Après recours à l'assistance vidéo, M.Lesage décide d'expulser l'international français !85eme minute (1-3)En supériorité numérique, Rennes sauve l'honneur ! Diafra Sakho reprend de la tête un centre de Ludovic Baal et signe ainsi son premier but avec sa nouvelle équipe !92eme minute (2-3)Rennes marque de nouveau ! Sanjin Prcic prend sa chance de loin et décoche une frappe à ras de terre. Kevin Trapp est trop court et ne peut pas intervenir !Tops et flopsTOP 3Il a peut-être été moins étincelant que lors de ses dernières sorties, mais Angel DI MARIA a tout de même confirmé qu'il était très en forme depuis le début de l'année 2018. Impliqué sur les deux derniers buts de son équipe, l'Argentin a été dans tous les bons coups et a souvent joué juste. Remplacé par Christopher Nkunku en fin de match (82eme).Entré en jeu au retour des vestiaires en lieu et place d'un Javier Pastore peu inspiré (46eme), Giovani LO CELSO a démarré le second acte tambours battants, à l'image de son équipe. Le jeune Argentin s'est même offert son tout premier but avec le PSG, bien aidé il est vrai par Abdoulaye Diallo (58eme). Il a eu plus de difficultés par la suite.A peine arrivé sur les bords de la Vilaine, Diafra SAKHO s'est retrouvé dans le groupe chargé de préparer cette demi-finale. L'ancien avant-centre de West Ham a pu effectuer ses premiers pas sous le maillot breton en deuxième période. Quarante-cinq minutes plutôt intéressantes et conclues par un but qui a redonné espoir au Roazhon Park (85eme).FLOP 3Pour son retour à la compétition (il avait été laissé au repos suite à son choc avec Anthony Lopes lors d'OL - PSG), Kylian MBAPPE n'a pas eu beaucoup de ballons à se mettre sous la dent en première période. Mais l'international français s'est surtout fait remarquer en laissant traîner ses crampons sur le mollet d'Ismaïla Sarr à l'heure de jeu. Il s'est empressé d'aller s'excuser auprès du Rennais, mais le mal était fait et l'arbitre n'allait pas tarder à sortir le carton rouge (63eme). Le premier de la carrière professionnelle du jeune attaquant.S'il ne pouvait rien fait sur le premier but (24eme) et qu'il s'était parfaitement allongé pour repousser la frappe d'Angel Di Maria sur le deuxième (53eme), Abdoulaye DIALLO est en revanche coupable d'une petite faute de main sur la troisième réalisation parisienne, oeuvre de Giovani Lo Celso (58eme). Le PSG a, dès lors, creusé un écart irréversible...Yoann GOURCUFF a été très discret ce mardi soir. Alors qu'il aurait pu profiter des quelques actions offensives de son équipe pour se mettre en valeur, l'ancien Bordelais a semblé à contretemps, voire emprunté. Remplacé dès la reprise par Diafra Sakho (46eme).Monsieur l'arbitre au rapportLa soirée fut des plus animées pour M.Lesage, qui a eu plusieurs décisions très importantes à prendre, et cela dans un contexte souvent très tendu. L'homme en noir a pu s'appuyer sur l'assistance vidéo pour refuser (à juste titre) le but de Wahbi Khazri, ainsi que ceux inscrits en position de hors-jeu en seconde période. La décision d'expulser Kylian Mbappé peut sembler sévère a priori, mais les ralentis proposés par la VAR ont convaincu l'arbitre de prendre cette décision.


Monaco-Montpellier
Quatre jours avant la réception de Lyon en L 1, Monaco doit se qualifier en finale de la Coupe de la Ligue pour respecter ses objectifs : gagner un trophée, en plus d’assurer la deuxième place en Championnat.

MONACO - MONTPELLIER : 2-0
Stade Louis II (6 024 spectateurs)Temps ensoleillé - Pelouse moyenne Arbitre : A. Delerue (4)
Buts : Falcao (16eme et 29eme) pour Monaco
Avertissements : Fabinho (55eme) et Boschilia (60eme) pour Monaco - P.Mendes (25eme) pour Montpellier
Monaco: Subasic (6) -Raggi (7), Glik (4), Jemerson (5), Sidibé (6) - Moutinho (5), Fabinho (6) - R.Lopes (6), Jovetic (5) puis Tielemans (66eme), Boschilia (5) puis K.Baldé (66eme) - Falcao (cap) (Cool puis Ghezzal (84eme)
Entraîneur : L.Jardim
Montpellier: Lecomte (5) - Aguilar (7), Mukiele (4), Hilton (cap) (5), P.Mendes (2), Congré (4) - Skhiri (4), Sambia (4), Piriz (3) puis Ikoné (66eme) - Mbenza (4) puis So.Camara (78eme), Sio (3) puis Ninga (78eme)
Entraîneur : M.Der Zakarian

Impeccable techniquement et tactiquement, encore emmenée par son capitaine Radamel Falcao, l'AS Monaco n'a eu aucun mal à se défaire de Montpellier, ce mercredi soir, en demi-finale de la Coupe de la Ligue. Le club du Rocher rejoint le PSG en finale.

Le debriefCe devait être un match disputé et plaisant, ou au moins une opposition de style intéressante. Ce ne fut, finalement, qu'une simple formalité. Ce mercredi soir, l'AS Monaco s'est montrée bien plus au point techniquement que son adversaire du soir, Montpellier, dont la volonté de remporter la Coupe de la Ligue pour rendre hommage à Louis Nicollin ne pouvait être assouvie, la faute à d'inhabituelles lacunes défensives. Un nouveau doublé de Radamel Falcao, efficace comme toujours malgré sept points de suture à la cuisse, a permis au club du Rocher de rejoindre le Paris Saint-Germain en finale, le 31 mars prochain.Un seul être a manqué à la défense du MHSC. Elle n'a pas été dépeuplée. Mais fortement perturbée. Sans Jérôme Roussillon, encore trop juste pour figurer sur la feuille de match, l'arrière-garde montpelliéraine a perdu son efficacité. Le décalage créé pour laisser Daniel Congré occuper le couloir gauche a largement ouvert des espaces à l'attaque monégasque. Et Falcao ne s'est pas privé. Il les a tous exploités. D'abord avec une étonnante maladresse, manquant une reprise de la tête, dans le premier quart d'heure, alors qu'il était parfaitement placé. Ensuite avec l'ouverture du score, quelques instants plus tard (1-0, 16eme), concluant une percée de Sidibé dans la surface. Et, enfin, par un doublé avant la demi-heure de jeu (2-0, 29eme), pour boucler victorieusement un superbe contre de l'ASM, initié par Fabinho dans sa moitié de terrain.A vrai dire, le Colombien aurait même pu ajouter une passe décisive à son festival, si l'arbitre n'avait pas annulé le but de Rony Lopes, peu après l'heure de jeu, pour un hors-jeu plus que douteux d'El Tigre, signalé par l'assistance vidéo. Le doute persistant même avec l'aide du ralenti, il aurait dû profiter à l'attaque. Et n'aurait, de toute façon, rien changé à la physionomie du match. Parce que Montpellier a affiché bien trop de limites. Ou trop peu de convictions. Le MHSC avait pourtant toutes les raisons d'en avoir.Le film du match11eme minuteEnfin une première occasion ! Aux abords de la surface, Aguilar profite d'une fenêtre de tir pour tenter sa chance. Son tir, légèrement dévié, ne met pas le portier de l'AS Monaco en danger.13eme minuteLa timide réponse de l'ASM : un ballon dégagé par la défense montpelliéraine à la suite d'un centre de Sidibé revient dans les pieds de Raggi, à gauche. Le défenseur décide de frapper et mais Lecomte repousse.14eme minuteQuelle occasion pour Falcao ! Jovetic fait des misères sur le côté gauche et adresse un centre parfait pour l'attaquant colombien. Le capitaine s'élève mais manque complètement sa reprise de la tête et le ballon passe bien à côté de la cage de Lecomte. Un tel manqué, c'est rare de la part d'El Tigre.16eme minute (1-0)BUUUUUT de Falcao ! Quelques instants après avoir manqué de peu l'ouverture du score, le Colombien trouve la faille. Sur son couloir, Sidibé débute un long rush et slalome dans la défense du MHSC. Le latéral pénètre dans la surface avant d'être fauché. Penalty ? Non, l'arbitre laisse jouer. Et il a bien fait. Le ballon arrive dans les pieds de Falcao, qui contrôle avant de placer un tir parfaitement placé sur la droite de Lecomte. L'ASM prend l'avantage !17eme minutePenalty ? Pas penalty ? Dans un premier temps, M. Delerue a sifflé faute, alors que Jovetic venait de s'écrouler dans la surface après un contact avec Lecomte. Mais après consultation de l'assistance vidéo, l'arbitre est revenu sur sa décision. A raison.29eme minute (2-0)Et le doublé de Falcao ! Quelle action monégasque ! Dans sa moitié de terrain, Fabinho initie un contre. Raggi est trouvé sur la gauche et transmet à Rony Lopes. Le Portugais centre fort devant le but et l'attaquant colombien, libre de tout marquage, n'a plus qu'à pousser le ballon dans le but. L'ASM fait le break !30eme minuteMagnifique défense de Raggi. Mbenza déborde côté droit et prend Glik de vitesse. L'attaquant du MHSC centre pour Sio qui, d'une madjer, ne parvient pas à redresser le ballon. Aguilar a suivi, il tente de frapper mais il est contré, à deux reprises, par le défenseur italien. Remarquable.35eme minuteOh non Sio ! Après un centre de Congré, Aguilar est à la réception et frappe fort du droit. Sio tente de dévier le tir mais du coup, le ballon s'envole au-dessus de la cage de Subasic !58eme minuteSambia ! Le milieu de terrain de Montpellier se joue de Sidibé, sur le côté gauche de la surface. Il tente ensuite une frappe mais Subasic repousse.66eme minuteBut de Monaco refusé ! Rony Lopes avait pourtant conclu une action qu'il avait lui-même enclenchée, après un une-deux avec Falcao. L'attaquant colombien avait un demi-pied hors-jeu et il a été signalé avec l'assistance vidéo.81eme minuteOh Ninga ! A peine entré en jeu, l'attaquant du MHSC est trouvé dans la surface sur un long ballon aérien mais Subasic réussit une belle sortie pour contrer le tir de l'attaquant.Tops et flopsTOP 3Un tir pour calibrer, deux autres pour marquer. Malgré sept points de suture, FALCAO n'a pas perdu ses bonnes habitudes. Curieusement maladroit sur sa première occasion, El Tigre a réglé la mire ensuite. Deux buts de renard en un quart d'heure : le Colombien a plié cette demi-finale à lui tout seul.Au contraire de la plupart de ses autres compères de la défense, AGUILAR a affiché le même niveau que lors de la première partie de saison. Absent face au PSG, le latéral montpelliérain a été l'un des rares -voire le seul- à créer du danger offensivement. En première période, il aurait même pu ouvrir le score si sa frappe n'avait pas été bêtement déviée par l'un de ses coéquipiers.RAGGI n'a probablement pas le niveau pour combler les absences en Ligue des Champions. Mais il l'a pour des rencontres de Ligue 1 ou de Coupe de la Ligue. Ce mercredi soir, l'Italien a été au four et au moulin. Impliqué sur le second but, il a aussi été impeccable défensivement malgré la bonne forme d'Aguilar, qui a d'ailleurs souvent repiqué dans l'axe.FLOP 3En l'absence de Roussillon, le décalage créé dans la défense de Montpellier, habituellement si solide, a été fatale à PEDRO MENDES. Obligé de combler les lacunes de Congré, replacé sur le côté gauche, le Portugais a constamment eu un temps de retard au duel.Montpellier a un problème majeur : lorsque sa défense n'évolue pas à son niveau habituel, les lacunes de son attaque sont encore plus visibles. SIO a manqué le peu qu'il a entrepris devant le but, et même un peu plus : il a contré un tir intéressant de son coéquipier Aguilar. Décidément...Complètement absent dans l'entrejeu, PIRIZ a souffert devant la paire Fabinho - Moutinho. Peu efficace défensivement, il n'a jamais été capable d'enclencher des offensives.Monsieur l'arbitre au rapportM. Delerue a été impeccable en première période, laissant l'avantage après une faute sur Sidibé dans la surface qui a précédé le but de Falcao et un penalty accordé puis annulé avec l'aide de l'assistance vidéo. En revanche, le but de Rony Lopes, refusé pour un hors-jeu de Falcao, aurait probablement dû être validé. La prime à l'attaque, alors que le buteur colombien était sur la même ligne que le dernier défenseur du MHSC. Pire, la décision a été prise bien trop tard.

Admin
Admin

Messages : 1508
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

finale

Message par Admin le Jeu 1 Fév - 17:53

Un an après le succès du PSG, la finale de la Coupe de la Ligue oppose à nouveau les deux meilleurs clubs français du moment, à Bordeaux. Monaco tentera d’y remporter sa première finale depuis 2003 tandis qu’Unai Emery, l’entraîneur du PSG, jouera une partie de son bilan.

PSG - Monaco : 3 - 0
Matmut-Atlantique Stadium de Bordeaux (42 000 spectateurs environ) - Temps couvert - Pelouse en bon état - Arbitre : M.Turpin (4)
Buts : Cavani (8eme sp et 85eme) et Mbappé (22eme) pour le PSG
Avertissements : Glik (31eme), Falcao (65eme) et Raggi (75eme) pour Monaco
PSG : Trapp (5) - Dani Alves (6), Thiago Silva (cap) (7), Kimpembe (6), Berchiche (6) - Rabiot (7), Verratti (6) puis Lo Celso, Draxler (5) puis L.Diarra (81eme) - Mbappé (Cool, Cavani (7), Di Maria (6) puis Pastore (52eme)
Entraîneur : U.Emery
Monaco : Subasic (4) - D.Sidibé (4), Glik (3), Jemerson (4), Raggi (3) - Fabinho (4), Moutinho (5) puis Ghezzal (79eme) - Lemar (5), Tielemans (4) puis Jovetic (45eme, 4), Rony Lopes (5) puis A.Diakhaby (73eme) - Falcao (cap) (4)
Entraîneur : L.Jardim

Trapp : 5. Une double parade précieuse juste avant la mi-temps. Mais il n’a pas offert toutes les garanties, notamment dans son jeu au pied ou sur le but refusé à Falcao.
Alves : 6. Il a démarré fort avant de connaître un coup de mou. Il s’est repris en seconde période et a plutôt bien contenu Lopes ou Lemar.
Thiago Silva : 6. Sauvé par la vidéo sur le but de Falcao qu’il lâche au marquage. Pour le reste, auteur d’un match sérieux bien aidé par sa science du placement.
Kimpembe : 6.Des petits soucis de relance. Mais ses jaillissements ont soulagé ses partenaires.
Berchiche : 6. Toujours les mêmes problèmes de marquage dans son dos. Heureusement plus rigoureux défensivement après la pause.
Verratti : 6,5. Ses sorties de balle dans les petits périmètres ont fait un bien fou à Paris. Mais il n’avait qu’un peu plus d’une heure dans les jambes. Remplacé par Lo Celso (70e).
Rabiot : 7. Costaud à la récupération et auteur de bonnes projections vers l’avant. Comme à Nice, il ne s’est pas loupé.
Draxler : 5. Encore une fois, son jeu est parasité par trop de déchets. On comprend que l’Allemand a besoin de jouer en vue de la Coupe du monde, mais pas comme ça. Remplacé par Diarra (81e).
Mbappé : 8. Il a été dans tous les bons coups offensifs et, sans marquer, a sûrement livré une de ses meilleures prestations sous le maillot du PSG.
Cavani : 7. De bons déplacements qui ont affolé la défense monégasque. Auteur d’un doublé et d’un raté « cavanesque » devant le but. Le Matador quoi !
Di Maria : 6. Il a montré le meilleur comme sur son but, mais a parfois manqué de précision dans ses transmissions. Remplacé par Pastore (51e).

Supérieur à Monaco dans tous les domaines, le PSG facilement remporté une cinquième Coupe de la Ligue consécutive ce samedi soir à Bordeaux. Kylian Mbappé, dans tous les bons coups, a été le moteur du succès parisien.

Le debriefOn connait la chanson. Vingt minutes ont suffi pour comprendre que cette fois encore, le PSG allait remporter la Coupe de la Ligue. Un cinquième sacre de suite. Et, au passage, une 40eme victoire consécutive en coupe. Le club de la Capitale a beau avoir un budget largement supérieur à ceux de ses rivaux, il ne faut pas banaliser pareille performance. Dans les coupes nationales, il y a Paris et les autres. Non seulement, le PSG gagne, mais en plus il ne laisse jamais la moindre ouverture à son adversaire. Comme l'année dernière, Monaco a été balayé ce samedi soir au Matmut-Atlantique. C'est tout juste si l'ASM a eu l'occasion d'y croire, avec un face-à-face raté par Rony Lopes, ou une frappe du Portugais qui a léché la barre de Kevin Trapp. C'est tout. Le reste, c'est le PSG qui s'en est occupé, avec des individualités en grande forme, à l'instar de Kylian Mbappé, Edinson Cavani et Thiago Silva. Le premier nommé a réussi l'une des prestations les plus abouties sous le maillot parisien. Face à son ancienne équipe, il a multiplié les bons choix en faisant preuve d'un altruisme qui le rend encore plus irrésistible. Avec sa vitesse et sa technique, l'international français a mis au supplice Andrea Raggi, et mis en lumière les mauvais choix de Leonardo Jardim.Une fois n'est pas coutume, l'entraîneur monégasque s'est trompé en plaçant l'Italien dans le couloir de Kylian Mbappé, ou en faisant démarrer Thomas Lemar sur la droite, là où sa meilleure place est clairement de l'autre côté. Avec davantage de réalisme et sans une baisse de régime assez logique dans la dernière demi-heure, le club de la Capitale aurait même pu rendre l'addition plus salée. On pourra toujours débattre de l'intérêt de ce titre pour une équipe qui était surtout taillée pour aller loin en Ligue des Champions. Mais Paris a au moins le mérite de prendre au sérieux toutes les compétitions nationales. Même quand celles-ci n'ont qu'une saveur très limitée. La saison dernière, Monaco avait toujours posé des problèmes au PSG. Cette saison, rien. Battu lors du Trophée des Champions et lors du match aller en championnat, le club du Rocher vient de subir sa troisième défaite de l'exercice 2017-18 face aux hommes d'Unai Emery. Rendez-vous est déjà pris le 15 avril au Parc des Princes. Mais avec un tel différentiel, il n'y aura de place que pour un quatrième succès parisien.Le film du match8eme minute (1-0)Penalty pour le PSG ! Mbappé réalisé un festival et élimine trois défenseurs de Monaco avant d'être taclé par Glik dans la surface. Après un (long) recours à la vidéo, M.Turpin accorde un penalty aux Parisiens, que Cavani transforme !22eme minute (2-0)But du PSG ! En contre, Mbappé prend Lemar de vitesse puis adresse une passe en profondeur magnifique à Di Maria depuis le milieu du terrain. Seul sur la gauche de la surface, l'Argentin frappe côté fermé et Subasic manque son intervention 2-0 !33eme minuteMoutinho lance Rony Lopes en profondeur plein axe. La défense parisienne est prise au piège à cause du mauvais alignement de Dani Alves. Seul face à Trapp, l'ancien Lillois prend tout son temps et choisit de piquer son ballon, mais ça passe juste à côté...35eme minuteD'un bon centre au deuxième poteau, Dani Alves trouve Mbappé qui peut contrôler dans la surface. Plutôt que de frapper, le Français sert Cavani en retrait dans les six mètres. L'Uruguayen prend sa chance mais tire un peu du talon, donnant une trajectoire difficile à son ballon, qui termine sa course juste à côté.38eme minuteBut refusé pour Monaco. Sur un centre venu de la droite Rony Lopes, Falcao devance la sortie de Trapp pour marquer de la tête au premier poteau. Mais l'assistance à la vidéo permet de mettre en évidence une position de hors-jeu du Colombien.41eme minuteTrapp s'interpose sur une frappe puissante de Rony Lopes. Le ballon monte et retombe à l'entrée de la surface, où Lemar reprend de volée. Encore une fois, Trapp est attentif et repousse.57eme minuteSur la droite de la surface, Rony Lopes est au duel avec Berchiche. Le Portugais rentre sur son pied gauche et enroule en direction de la lucarne opposée. C'est bien exécuté mais son tir vient rebondir sur le dessus de la barre.75eme minuteLancé par Mbappé depuis la droite, Cavani trompe Subasic à bout portant, mais le but est logiquement refusé pour une position de hors-jeu.85eme minute (3-0)But du PSG ! Mbappé perfore plein axe et élimine très facilement Glik. Il sert Cavani dans la surface, qui pousse son ballon pour tromper Jemerson puis trompe Subasic d'une frappe croisée qui fait mouche.Tops et flopsTOP 3Revigoré par son doublé contre la Russie avec les Bleus, Kylian MBAPPE a été excellent ce samedi soir. Par sa vitesse et sa technique, il a mis Raggi au supplice sur l'aile droite. Capable de faire la différence seul, comme sur l'action du penalty, ou collectivement, avec une merveille de passe pour Di Maria, puis un autre caviar pour Cavani, l'ancien Monégasque a joué une partition sans fausse note.THIAGO SILVA enchaîne les bonnes prestations depuis quelques semaines. Et après un rassemblement où il a retrouvé une place de titulaire en sélection, le Brésilien a confirmé son retour au top dans cette finale. Il a muselé Falcao par sa bonne lecture du jeu et son impact dans les duels.Critiqué pour sa piètre prestation en équipe de France mardi, Adrien RABIOT s'est remis la tête à l'endroit. Positionné en sentinelle, l'international tricolore a finalement beaucoup permuté avec Verratti pour se répartir le travail de couverture de la défense. Il l'a bien fait, avec quelques projections décisives. Une belle réponse.FLOP 3Positionné dans le couloir de Mbappé, Andrea RAGGI savait qu'il ne pourrait pas lutter en vitesse pure avec son ancien coéquipier. L'Italien espérait sans doute rivaliser autrement, avec son agressivité notamment, mais ça n'a pas marché. Il a passé son temps à courir après le ballon, ou après son vis-à-vis. Avec toujours un temps de retard.En défense centrale, Kamil GLIK a beaucoup souffert. Facilement éliminé par Mbappé sur l'action du penalty, le Polonais a eu du mal à tenir Cavani et n'est pas irréprochable sur plusieurs alignements douteux. Pas au niveau escompté dans un tel rendez-vous.Pas heureux sur le but qui lui est refusé, Radamel FALCAO n'a cependant jamais réussi à peser sur le front de l'attaque monégasque. Qu'il soit ou non associé à Jovetic, le capitaine de l'ASM a été extrêmement discret et a même montré des signes d'agacement inhabituels chez lui, jusqu'à prendre un carton jaune stupide.Monsieur l'arbitre au rapportLa VAR va encore faire couler beaucoup d'encre... Ce samedi soir, M.Turpin l'a utilisé à deux reprises. La première fois pour valider une décision qui était bonne au départ en presque trois minutes. La deuxième fois pour refuser un but de Falcao, jugé hors-jeu, sans que cela soit évident avec les multiples ralentis et le révélateur. Bref, encore une mauvaise publicité pour la vidéo

Admin
Admin

Messages : 1508
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: coupe de la ligue

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum