Saison Ligue 1

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Aller en bas

Vendredi 11 mai - Journée 37

Message par Admin le Ven 11 Mai - 7:00

Avant la finale de la Ligue Europa mercredi, Marseille doit garder le cap en Championnat, où une victoire le replacerait à la deuxième place, devant l’OL.
En Avant Guingamp - Olympique de Marseille : 3 - 3
Après avoir mené 2-0, les Marseillais ont laissé échapper deux points au bout d’un match spectaculaire, où ils ont payé leurs limites.

1 Paris Sg 92
2 Lyon 75
3 Monaco 74
4 Marseille 74
5 Rennes 54
6 Saint-etienne 52
7 Nice 51
8 Montpellier 49
9 Bordeaux 49
10 Guingamp 47
11 Nantes 46
12 Dijon 45
13 Amiens 42
14 Angers 41
15 Caen 37
16 Lille 35
17 Strasbourg 35
18 Toulouse 34
19 Troyes 32
20 Metz 26


Dernière édition par Admin le Sam 12 Mai - 5:48, édité 2 fois

Admin
Admin

Messages : 1622
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Samedi 12 mai - Journée 37

Message par Admin le Ven 11 Mai - 7:18

À la fin du match contre Rennes, le club parisien va fêter son septième titre de champion, ses trois autres trophées de la saison et va honorer son milieu de terrain Motta nouveau retraité
Paris Saint-Germain - Stade Rennais : 0 - 2
Parc des Princes (47 000 spectateurs environ) Temps frais – Pelouse bonne Arbitre : J.Brisard (7)
Buts : Bourigeaud (52eme) et Hunou (71eme) pour Rennes
Avertissements : Kimpembe (48eme) pour le PSG
Expulsion : Aucune
PSG Trapp (5) – Meunier (4), Marquinhos (5), Kimpembe (3), Berchiche (5) – Thiago Motta (cap) (4) puis Pastore (76eme), Lo Celso (6), L. Diarra (5) puis Rabiot (60eme) – Di Maria (6), Mbappé (3), Nkunku (4) puis Draxler (60eme)
Entraîneur : U.Emery
Rennes Koubek (7) – Zeffane (6), Gnagnon (6), Gélin (Cool, Bensebaini (6) – H.Traoré (5) puis I.Sarr (73eme), André (cap) (7), Prcic (5) puis Maoussa (91eme), Bourigeaud (6) – Léa-Silki (5), Hunou (6)
Entraîneur : S.Lamouchi 
Rennes est venu gâcher la dernière de Thiago Motta au Parc des Princes au terme d'un match maîtrisé de bout en bout (2-0). En mettant fin à 41 matchs sans défaite des Parisiens à domicile, les hommes de Sabri Lamouchi s'assurent une place en Ligue Europa la saison prochaine.
Le debriefCette dernière de la saison au Parc des Princes devait être celle des festivités. Ce devait être l’heure de fêter dignement le départ à la retraite de Thiago Motta, le titre de champion de France avec les supporters. Seulement, le PSG de cette fin de saison n’a clairement plus la tête à la Ligue 1 et certains joueurs semblent déjà être tournés vers le Mondial en Russie. Le Stade Rennais, en course pour une qualification en Ligue Europa, n’en demandait pas tant et a parfaitement profité des largesses défensives des Parisiens pour s’offrir un succès de prestige (2-0) et consolider leur 5eme place avec trois points d’avance sur Rennes et une meilleure différence de buts (+6 contre +2). Une chose est sûre, le club breton jouera au minimum le deuxième tour préliminaire de la Ligue Europa.
Après avoir fêté leur capitaine Motta juste avant le coup d’envoi, le PSG s’est tout de suite montré dangereux avec une barre de Di Maria. Le seul véritable frisson du Parc dans une première période où Rennes s’est appliqué à bien défendre avant de tenter des contres. Infructueux pendant 45 minutes avant une erreur de Thiago Motta. S’il voulait soigner sa dernière, l’Italien a offert sur un plateau un penalty en accrochant Hunou dans la surface. Bourigeaud ne s’est pas fait prier (52eme) avant que ce même Hunou ne profite de l’absence de Kimpembe pour crucifier un Kevin Trapp qui n’a pratiquement rien eu à faire (71eme). Les supporters avaient répondu présents pour voir la bande d’Emery soulever le trophée de champion mais les joueurs sur le terrain, à l’image de Mbappé, ont semblé ne pas vouloir prendre de risques au niveau des blessures. C’est dommage puisque la série de 41 matchs sans défaite au Parc a pris fin ce samedi soir.
Le film du match9eme minute La barre pour Di Maria ! L’Argentin profite d’un contrôle trop long d’André pour déclencher une frappe instantanée à l’entrée de la surface. Koubek est battu mais le ballon vient heurter le dessous de la barre !
10eme minute Meunier déboule sur le côté droit et adresse un centre au point de penalty. Sur le reculoir, Mbappé n’arrive pas à rabattre sa tête qui passe largement au-dessus.
26eme minute Di Maria fixe la défense sur la droite et attend le dédoublement de Meunier. Le Belge centre en retrait vers Lo Celso mais le ballon est contré. Il revient dans les pieds de Nkunku qui voit son plat du pied aux 6m claqué en corner par Koubek.
42eme minute Tentative osée de Zeffane. Le latéral droit tente de lober Trapp à 30m mais le tir de l’Algérien est complètement hors-cadre.
43eme minute Mbappé tue des pigeons sur sa reprise du plat du pied. Pas assez couché sur la passe en retrait de Di Maria, l’international français voit son tir s’envoler.
52eme minute (0-1) But de Bourigeaud ! Suite à une faute de Thiago Motta sur Hunou dans la surface, le milieu rennais transforme le penalty. L’ancien Lensois ouvre son pied et trompe Trapp qui est pourtant parti du bon côté.
60eme minute Prcic renverse complètement le jeu vers Bensebaini. Le latéral gauche rennais n’est pas attaqué et prend sa chance de loin. La frappe du gauche est complètement dévissée.
43eme minute Di Maria part dans un raid solitaire et revient dans l’axe. L’Argentin arme à 20m mais sa frappe est déviée par Mbappé. Koubek ne se fait pas avoir par le changement de trajectoire et capte le cuir.
69eme minute Di Maria est le Parisien le plus dangereux. L’Argentin slalome dans la surface et profite de contres favorables pour croiser sa frappe. Koubek se couche bien.
71eme minute (0-2) But du break pour Rennes ! Sur une longue ouverture de Gélin, Hunou prend de vitesse Kimpembe et enchaîne avec un contrôle de la cuisse dans la course avant de voir sa demi-volée ne laisser aucune chance à Trapp !
83eme minute Pastore fixe à gauche dans la surface et choisit la frappe au premier poteau. Heureusement pour les Rennais, Koubek a bien fermé son angle et repousse des poings
Tops et flopsTOP 3 Le succès rennais tient avant tout de l’assurance défensive dont ont fait preuve les Rennais. Parmi eux, GELIN a étouffé Mbappé et a coupé bon nombre de tentatives de combinaison. Le défenseur central est également à l’origine de l’ouverture sur le but de Hunou.
Au milieu de terrain, le capitaine ANDRE a montré la marche à suivre. L’ancien Bastiais a fait un gros abattage afin de réduire le champ d’action de Thiago Motta et Diarra, tout en projetant vers l’avant. Moins en vue en seconde période, il a avant tout cherché à couper les passes entre les lignes.
Avec un peu plus de réussite, le PSG aurait pu espérer mieux dans cette rencontre, le tout sans montrer son meilleur visage. Mais, DI MARIA n’avait pas les dieux du foot avec lui. Parisien le plus dangereux, il a joué par intermittence mais c’est de lui que sont venues les meilleures occasions. Sa frappe lourde a heurté la barre en début de match puis il a vu sur sa route un Koubek en forme pour l’empêcher de marquer son 12eme but de la saison.
FLOP 3 Titularisé sur le côté gauche de l’attaque parisienne suite au repositionnement de Mbappé, NKUNKU n’a pas pesé dans la rencontre face à Zeffane. Trop statique, il a perdu la plupart de ses ballons et a gâché une tentative de contre en première période. Il a été logiquement remplacé à l’heure de jeu.
En l’absence de Cavani, Emery a donc recentré MBAPPE dans l’axe. L’ancien Monégasque n’a pas pesé sur le jeu offensif parisien. Il faut dire que ses coéquipiers ont eu beaucoup de mal à le trouver puisqu’il a surtout dézoné sur le côté gauche. La puissance de la charnière Gélin-Gnagnon ne l’ont pas aidé.
Dans une rencontre où Rennes ne s’est pas tant montré si dangereux que ça hormis les deux buts, KIMPEMBE a réussi à se mettre en difficulté tout seul, surtout en deuxième mi-temps. Sanctionné d’un jaune pour une grosse semelle sur la cheville d’André, l’international français s’est fait surprendre par la longue ouverture de Gélin et la vitesse d’Hunou sur le deuxième but rennais.
Monsieur l’arbitre au rapportUn match plutôt tranquille pour Mr Brisard. Malgré tout, l’arbitre a pris les bonnes décisions au moment où il le fallait comme sur le penalty pour Rennes. Il ne s’est pas laissé avoir par la simulation de Di Maria dans la surface rennaise.

Débarquant à Amiens avec un groupe décimé (quinze éléments seulement) et démobilisé depuis l’officialisation de la relégation, l’entraîneur messin, Frédéric Hantz, n’est pas sûr de repartir en L 2, malgré son contrat
Amiens SC - Metz : 2 - 0
Le club picard a fait preuve d’efficacité pour s’imposer face à Metz.
Stade de la Licorne (10 969 spectateurs) Temps pluvieux - Pelouse grasse Arbitre : M.Hamel (4)
Buts : Manzala (21eme sp) et Selimovic (85eme, csc) pour Amiens
Avertissements : G.Fofana (76eme) pour Amiens - Mandjeck (21eme) et Cohade (22eme) pour Metz
Amiens : Gurtner (6) - El Hajjam (5), Dibassy (5), Gouano (cap) (5) puis Adénon (54eme), Avelar (4) - Monconduit (5), G.Fofana (5) - Manzala (7) puis Ielsch (83eme), Kakuta (7), Cornette (5) puis Bodmer (74eme) - M.Konaté (5)
Entraîneur : C.Pélissier
Metz : Didillon (4) - Diagne (5), Selimovic (4), Mandjeck (4), Basin (4) puis Goudiaby (86eme) - Cohade (cap) (3) puis Boulaya (31eme) (5), Mollet (6) - M.Dossevi (5), Niane (4), N'Guette (4) - E.Rivière (3)
Entraîneur : F.Hantz

Soulagé d’avoir validé son maintien dimanche, Angers, avec le retour de Jeff Reine-Adélaïde, espère le fêter à Raymond-Kopa devant sa bête noire. Le SCO n’a en effet remporté aucun de ses 19 derniers matches en L 1 contre Nantes, son dernier succès face aux Canaris remontant au 31 mars 1973
SCO Angers - Nantes : 0 - 2
L'entraîneur nantais a déploré n'avoir pu utiliser plus souvent cette saison Kalifa Coulibaly, buteur hier.

En position de barragistes depuis une semaine, lâchés par une partie de leurs supporters, les Toulousains abordent mal leur déplacement chez le voisin bordelais.
Girondins de Bordeaux - Toulouse FC : 4 - 2
Grâce à un très beau succès face aux voisins toulousains, les Girondins peuvent encore espérer subtiliser la sixième place à Nice, qualificative pour la Ligue Europa.

Le LOSC pourrait assurer son maintien dès ce soir, si les circonstances lui sont favorables.
Lille OSC - Dijon FCO : 2 - 1
Christophe Galtier, l’entraîneur lillois, a réagi sobrement après la troisième victoire de rang de son équipe, qui assure son maintien en L 1.

Auteur de deux buts précieux à Caen (2-1), dimanche, le jeune attaquant de l’ASM Sylla devrait être de nouveau titularisé contre Saint-Étienne, ce soir, dans une rencontre capitale pour le podium.
Monaco - AS Saint-Etienne : 1 - 0
L’ASM a décroché dans le temps additionnel un succès inespéré face à des Verts déterminés, et a profité de la défaite in extremis de l’OL. La voilà idéalement placée pour finir deuxième.

Adulé par les supporters, Mario Balotelli, dont le départ à l'issue de la saison est attendu, va sans doute disputer son dernier match à l’Allianz Riviera, ce soir.
OGC Nice - SM Caen : 4 - 1
Dans le sillage de Balotelli, auteur d’un doublé, le Gym a écrasé Caen et a maintenu en vie ses rêves européens.

Le nul concédé hier par Marseille à Guingamp (3-3) donne l’occasion à l’OL de s’assurer une place dans les trois premiers en cas de victoire à Strasbourg.
Strasbourg - Olympique Lyonnais : 3 - 2
Alors qu'il croyait avoir fait le plus dur en menant à Strasbourg, l'OL s’est écroulé en fin de match. Une défaite qui coûte aux Lyonnais la deuxième place et donne de l'espoir à Marseille.

En grande difficulté à l’extérieur, l’ESTAC, dos au mur, doit pourtant s’imposer à Montpellier pour espérer se maintenir.
Montpellier Hérault - Troyes : 1 - 1
L’ESTAC peut encore espérer arracher les barrages en réussissant un exploit face à Monaco.

1 Paris Sg 92
2 Monaco 77
3 Lyon 75
4 Marseille 74
5 Rennes 57
6 Nice 54
7 Bordeaux 52
8 Saint-etienne 52
9 Montpellier 50
10 Nantes 49
11 Guingamp 47
12 Amiens 45
13 Dijon 45
14 Angers 41
15 Lille 38
16 Strasbourg 38
17 Caen 37
18 Toulouse 34
19 Troyes 33
20 Metz 26

Admin
Admin

Messages : 1622
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

journée 38 - Samedi 19 Mai 2018

Message par Admin le Sam 19 Mai - 7:26

Sauf scénario catastrophe, l’ASM se qualifiera pour la Ligue des champions, ce soir alors que Contrainte de battre Monaco tout en misant sur un faux pas du TFC pour arracher les barrages, l’ESTAC s’est préparée avec cœur.
Troyes - Monaco : 0 - 3
Consciencieux et maîtres du match, les Monégasques se sont facilement imposés à Troyes, renvoyant l’ESTAC en Ligue 2. Ils joueront la Ligue des champions pour la quatrième fois depuis 2014.

Le capitaine lyonnais, Fekir tout juste convoqué par Deschamps, espère qualifier son club pour la C 1 avant, logiquement, de s’en aller. Et Le Gym vise une troisième qualification européenne d’affilée, souhaitable sportivement, mais pas vitale économiquement.
Lyon - Nice : 3 - 2
Dans un match irrespirable, un triplé de Memphis Depay a permis à l’OL de battre Nice (3-2), de remporter son combat à distance avec l’OM, et de retrouver la Ligue des champions.

Dijon a perdu 2 de ses 3 rencontres face à Angers en Ligue 1. Seule exception : sa victoire le 22 avril 2017 (3-2).
Dijon - Angers : 2 - 1
Dans un match sans enjeu, Dijon s'est imposé 2-1 contre Angers, pour le compte de la 38eme et dernière journée de Ligue 1, et termine dans le Top 5 des équipes les plus performantes à domicile.

Metz n'a gagné aucune de ses 11 dernières rencontres de Ligue 1 face à Bordeaux (4 nuls, 7 défaites), sa dernière victoire remontant au 15 mai 2004 (3-1).
Metz - Bordeaux : 0 - 4
Quinzième à la fin des matches aller, l’équipe de Gustavo Poyet a réussi à décrocher le deuxième tour préliminaire de C 3 en battant Metz (4-0).

Indépendamment d’une victoire qui pourrait offrir la sixième place à l’AS Saint-Étienne, bientôt sous pavillon américain, de nombreux joueurs effectueront leurs adieux à un Chaudron en fête.
Saint-etienne - Lille : 5 - 0
S’ils ont raté la sixième place synonyme de Ligue Europa, les Verts ont réussi leur sortie devant leur public hier soir.

Comme la saison passée, les Caennais joueront leur avenir au sein de l’élite contre le meilleur club français. Alors que  La dernière sortie de la saison n’enchante pas les joueurs du PSG. Les mondialistes veulent faire l’impasse pour se préserver.
Caen - Paris Sg : 0 - 0
Comme l’an passé, Malherbe a assuré son maintien lors de la dernière journée. Mais son coach a confirmé qu’il allait s’en aller.
Stade Michel-d'Ornano (19 999 spectateurs)
Pelouse en bon état
Arbitre : M.Gautier (7)
Avertissements : Féret (34eme), Guilbert (45eme), Deminguet (90eme) pour Caen - T.Weah (9eme) pour le PSG
Caen
Samba (6) - Guilbert (6), Da Silva (6), Djiku (6), A.Mbengue (6) - Féret (cap) (5), Genevois (6), Aït Benasser (5) - Deminguet (5), Santini (4), Rodelin (4)
Entraîneur : P.Garande

PSG
Areola (6) - Meunier (6), Marquinhos (6) puis Rimane (84eme), Kimpembe (6), Berchiche (5) - L.Diarra (6), T.Motta (cap) (5), Rabiot (5) - Pastore (4), T.Weah (5), Nkunku (5) puis Adli (83eme)
Entraîneur : U.Emery

Tout est réuni pour que les Bretons retrouvent directement la phase de groupes de la Ligue Europa après sept ans d’absence.
Rennes - Montpellier : 1 - 1
Chaotique au départ, la saison rennaise, reprise en main par le duo Létang-Lamouchi, s’est conclue sur une cinquième place synonyme de phase de groupes de la Ligue Europa.

Officiellement partant depuis jeudi, Claudio Ranieri vivra son dernier match sur le banc nantais
Nantes - Strasbourg : 1 - 0
Pour le dernier match de Claudio Ranieri sur le banc nantais, les Canaris se sont imposés sur la plus petite des marges face à une timide formation strasbourgeoise

Pour bien conclure une saison riche en émotions, trois jours après la désillusion européenne à Lyon face à l'Atlético, l’OM doit s’imposer et espérer une contre-performance de ses rivaux.
Marseille - Amiens : 2 - 1
Dans un stade qui voulait y croire, l’OM a battu Amiens mais il ne grimpera pas sur le podium, au bout d’une saison pleine et belle quand même.
Stade Orange Vélodrome (56 120 spectateurs)
Beau humide - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Brisard (5)

Buts : Sanson (10eme), Mitroglou (18eme) pour Marseille- Mariano (6eme), Konaté (30eme) pour Amiens
Avertissement : Aucun
Expulsion : Monconduit (55eme) pour Amiens

Marseille
Mandanda (5) - Sarr (5), Rolando (6) puis Zambo-Anguissa, B.Kamara (6), Sakai (5) - Luiz Gustavo (7), Lopez (5), M.Sanson (6)- Thauvin (7) puis Amavi (86eme), Mitroglou (6) puis Germain (70eme), Ocampos (6)
Entraîneur : R.Garcia

Amiens
Gurtner (6) - I.Cissokho (4), Gouano (4), Adenon (4), Dibassy (3) - Monconduit (5), Zungu (4) - Gakpé (5) puis Bodmer (57eme), Kakuta (6) puis Manzala (80eme), Avelar (5)- Konaté (6) puis Cornette (76eme)
Entraîneur : C.Pelissier

Dix-huitième, le TFC ne pourra pas compter ce soir sur le soutien d’une partie de ses supporters.
Toulouse - Guingamp : 2 - 1
Le TFC a rempli sa part du contrat en renouant avec le succès hier soir face à Guingamp.j

1 Paris Sg 93
2 Monaco 80
3 Lyon 78
4 Marseille 77
5 Rennes 58
6 Bordeaux 55
7 Saint-etienne 55
8 Nice 54
9 Nantes 52
10 Montpellier 51
11 Dijon 48
12 Guingamp 47
13 Amiens 45
14 Angers 41
15 Strasbourg 38
16 Caen 38
17 Lille 38
18 Toulouse 37
19 Troyes 33
20 Metz 26

Caen - Paris SG
Le debrief
La question était sur de nombreuses lèvres : le Paris Saint-Germain allait-il réellement jouer le jeu ? Depuis mi-avril et son succès éclatant face à Monaco (7-1), synonyme d'obtention du titre de champion de France, le PSG a nettement réduit la voilure. Soucieux de se préserver en vue de la Coupe du Monde, plusieurs Parisiens ont levé le pied lors de leurs dernières sorties, en témoigne notamment leur revers à domicile contre Rennes (0-2). Avant de se rendre à Caen, Unai Emery avait affirmé qu'il était hors de question de fausser la lutte pour le maintien. Sans Edinson Cavani (non convoqué), Kylian Mbappé (absent de la feuille de match) ou encore Angel Di Maria (remplaçant), la formation parisienne a réalisé une première période laissant présager une volonté évidente de remporter ce match. Mais le jeune Timothy Weah et ses coéquipiers ont manqué de précision dans le dernier geste, à l'image du raté de Javier Pastore seul face au but vide (4eme).

Après la pause, les joueurs de la Capitale ont accentué leur mainmise sur le ballon (72% de possession), sans pour autant l'utiliser à bon escient. Le second acte s'est en effet déroulé sur un tempo modéré qui convenait parfaitement aux Caennais. S'ils ont réussi à se procurer quelques situations intéressantes au cours des quarante-cinq premières minutes, les Normands se sont ensuite contentés de défendre coûte que coûte le point du nul. Malherbe a souffert, ses supporters ont longtemps retenu leur souffle mais tous ont pu pousser un ouf de soulagement au coup de sifflet final. Grâce à ce score de parité (0-0) vaillamment préservé face au champion de France, le SMC entérine son maintien en Ligue 1. Et il ne fallait pas flancher, car dans le même temps Toulouse a disposé de Guingamp (2-1). De leur côté, les Parisiens concernés par le Mondial peuvent désormais préparer leurs valises. Tout comme Unai Emery, qui apparaissait pour la dernière fois sur le banc du PSG.
Le film du match
4eme minute
Première occasion pour le PSG ! Suite à une mauvaise relance de Brice Samba, Timothy Weah subtilise le ballon à Alexander Djiku dans la surface avant de centrer vers Javier Pastore. Esseulé à hauteur du point de penalty, l'Argentin ne trouve pas le cadre !

10eme minute
Caen réagit ! Décalé côté gauche, Adama Mbengue adresse un long centre qui termine sa course sur l'équerre d'Alphonse Areola !

13eme minute
Servi sur la droite de la surface, Thomas Meunier délivre un centre à ras de terre que Christopher Nkunku parvient à reprendre du plat du pied gauche. Brice Samba se couche bien et capte le ballon !

28eme minute
Depuis le côté droit, Romain Genevois centre au second poteau vers Jessy Deminguet. Le jeune ailier se défait d'Adrien Rabiot grâce à son contrôle et arme une frappe du droit. Alphonse Areola plonge rapidement au sol et se saisit du cuir !

33eme minute
Après un une-deux avec Javier Pastore, Thiago Motta tente sa chance d'une demi-volée du gauche à l'entrée de la surface. Brice Samba repousse des poings !

43eme minute
Frédéric Guilbert déborde côté droit et centre dans la surface. Renvoyé par la défense parisienne, le ballon arrive sur Romain Genevois, qui tente sa chance de l'extérieur du pied. Alphonse Areola est sur la trajectoire !

45eme minute
Lancé à la limite du hors-jeu, Ivan Santini entre dans la surface et bute sur Alphonse Areola, parfaitement sorti à sa rencontre !

81eme minute
Belle opportunité pour le SMC ! Ronny Rodelin reprend le ballon du droit sur un centre d'Alexander Djiku dévié par Yuri Berchiche. C'est directement dans la niche d'Alphonse Areola !
Tops et flops

TOP 3
Très convaincant tout au long de la saison, Frédéric GUILBERT n'a pas faibli lors de cet ultime rendez-vous de l'exercice 2017-2018. Aligné dans le couloir droit, l'ancien Bordelais a rarement été pris à défaut par Christopher Nkunku, son adversaire direct, et a souvent été juste dans ses interventions. Averti juste avant la pause pour une contestation véhémente (45eme), il est resté concentré jusqu'au coup de sifflet final.

Pendant de Frédéric Guilbert sur le côté gauche, Adama MBENGUE a lui aussi fourni une prestation très consistante. Solide défensivement, l'international sénégalais aurait même pu ouvrir le score sur un centre-tir assez surprenant (10eme).

Surpris par Timothy Weah en tout début de rencontre (4eme), Alexander DJIKU est ensuite complètement rentré dans son match. Costaud dans les duels, l'ex-Bastiais a tenu la baraque sur le plan défensif. Et son centre pour Ronny Rodelin (81eme) a débouché sur une occasion intéressante pour Malherbe.


FLOP 3
Nul ne sait s'il s'agissait du dernier match de Javier PASTORE sous le maillot parisien. Ce qui est sûr en revanche, c'est que l'Argentin n'a pas réalisé sa meilleure prestation avec le PSG, loin de là. Souvent sollicité en première période, « El Flaco » a fait preuve de maladresse, à l'image de sa grosse occasion ratée en début de match (4eme). Il a ensuite disparu de la circulation au retour des vestiaires.

Absent de liste des vingt-trois dévoilée par Didier Deschamps jeudi (il n'est que suppléant), Adrien RABIOT ne s'est pas vraiment montré revanchard sur la pelouse de Michel-d'Ornano. Le milieu parisien a fait en sorte d'être disponible dans l'entrejeu mais ses transmissions manquaient de précision. A l'instar de ses coéquipiers, il a ronronné en deuxième période.

C'était un match ingrat pour Ivan SANTINI. Sevré de ballons en attaque, l'attaquant croate n'a pas réussi à convertir la seule opportunité qu'il a eue à négocier (45eme) et a passé le plus clair de son temps à essayer de gêner la relance adverse.
Monsieur l'arbitre au rapport
Arbitrage très cohérent de la part de M.Gautier. L'homme en noir n'a pas pris de décision potentiellement sujette à polémiques et a sévi quand il le fallait

Marseille - Amiens :
Le debrief
Malgré un frémissement dans le public dans les arrêts de jeu, qui pouvait laisser penser que Nice avait égalisé face à Lyon dans les derniers instants, Marseille termine bien cette saison 2017-18 au pied du podium. Dépendants des autres résultats pour accrocher une place en Ligue des Champions lors de cette dernière journée, les Marseillais ont fait le boulot face à Amiens. Trois jours après la déception de la finale de la Ligue Europa perdue, les hommes de Rudi Garcia ont effectué une grosse entame de match ponctuée par des buts de Sanson (10eme) et Mitroglou (18eme). L'OM aurait pu faire le trou à de nombreuses reprises dans ce match, mais Gurtner ou certaines maladresses devant le but en ont décidé autrement.

L'esprit totalement libéré après un maintien déjà acquis, Amiens a su limiter la casse dans cette rencontre. Les hommes de Christophe Pélissier ont même réussi à réduire l'écart par Konaté (30eme) sur l'une de leurs rares occasions de la soirée. Même réduits à dix après l'expulsion de Monconduit (55eme), les Picards ont eu quelques coups à jouer en fin de match face à une équipe olympienne qui marquait le pas physiquement. Auteur d'une saison pleine sur les différents tableaux, Marseille peut nourrir des regrets avec cette quatrième place synonyme de qualification directe pour la Ligue Europa. Le match perdu à domicile face à Lyon (2-3) lors de la 30eme journée restera le tournant de la saison des Phocéens qui étaient alors solidement installés sur le podium.
Le film du match
10eme minute (1-0)
A l'entrée de la surface Kamara élimine Monconduit avant de délivrer un ballon parfait à Sanson qui contrôle dans la surface avant de marquer d'une belle demi-volée.

18eme minute (2-0)
Sur un centre délivré par Thauvin depuis le côté droit, Gurtner dévie la tête d'Ocampos sur Mitroglou qui marque dans le but vide

30eme minute (2-1)
Suite à un mauvais contrôle de Sanson, Monconduit parvient à transmettre le ballon à Konaté dans la surface. L'attaquant amiénois, couvert par Kamara, marque en plaçant le ballon entre les jambes de Mandanda. Ce but ressemble étrangement au premier encaissé par l'OM face à l'Atlético Madrid mercredi.

45eme minute
Idéalement servi en retrait par Sakai, Mitroglou manque totalement son tir qui passe largement au-dessus. Le Grec a vu le ballon « sauter » juste avant sa frappe.

45eme minute (+1)
Belle frappe de Gakpé à plus de 20 mètres, il faut une envolée de Mandanda pour éviter l'égalisation.

51eme minute
Côté gauche, Ocampos rentre dans la surface et décoche une belle frappe repoussée par une claquette de Gurtner.

56eme minute
Carton rouge pour Thomas Monconduit ! Le milieu amiénois est expulsé pour une semelle sur la jambe d'Ocampos. Le rouge n'a rien d'illogique.

90eme minute (+1)
Centre d'Amavi pour Germain qui voit sa tête, contrée par un défenseur, terminer sur la barre de Gurtner.
Tops et flops

TOP 3
Florian THAUVIN avait visiblement envie de finir la saison sur une bonne note après une finale de Ligue Europa décevante. Incisif d'entrée, l'ailier marseillais n'a cessé de mettre à mal la défense amiénoise par ses accélérations. A l'origine du deuxième but, il a également eu plusieurs fois l'occasion de marquer.

Repositionné au milieu de terrain, Luiz GUSTAVO a apporté toute sa science du jeu à son équipe. Véritable métronome, il a su casser des lignes par ses passes comme venir couper des actions adverses quand cela était nécessaire.

Malgré ses deux buts encaissés, Régis GURTNER aura évité à son équipe de prendre une valise. Auteur de nombreux arrêts (l'OM a cadré 11 tirs), le gardien amiénois aura confirmé une fois de plus sa très bonne saison.


FLOP 3
Avec Thauvin comme principal client, Bakaye DIBASSY a connu une soirée compliquée. Souvent pris de vitesse sur les attaques olympiennes, le latéral amiénois a notamment été en grande difficulté dans l'entame de match.

Comme son compère de la défense, Khaled ADENON a eu des soucis face à la vivacité des Olympiens. Il aurait également dû être sanctionné d'un penalty sur Germain en seconde période.

Déjà auteur d'une entrée décevante face à l'Atlético Madrid, Maxime LOPEZ a également eu du mal à exister face à Amiens. Positionné aux côtés de Luiz Gustavo, il n'aura que très rarement réussi à faire la différence par ses passes.
Monsieur l'arbitre au rapport
Auteur d'un vilain geste, bien que maladroit, Monconduit a logiquement été expulsé par M.Brisard qui a pris la bonne décision sur ce coup-là. En revanche, l'arbitre de la rencontre a oublié de siffler un penalty pour une faute sur Germain (75eme). Son travail aura été facilité par une rencontre disputée dans un bon état d'esprit.

Admin
Admin

Messages : 1622
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison Ligue 1

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum