saison 1974

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

saison 1974

Message par Admin le Mer 5 Aoû - 21:23

Transferts 1973-74 :

Arrivées :

Just Fontaine (entraîneur)
Jacky Bade (US Albi)
Pierre Bajoc (Éclaire Rivière Salée, Martinique)
Louis Cardiet (Stade Rennais FC)
Jean Deloffre (Olympique Avignonnais)
Jean-Pierre Dogliani (AS Monaco)
Jean-Louis Léonetti (Paris FC)
Armando Monteiro (CR Botafogo, Brésil)
Guy Nossibor (Éclaire Rivière Salée, Martinique)
Jacques Planchard (AAJ Blois)
+
François M’Pelé (AC Ajaccio)
Mordechaï Spiegler (Paris FC) en cours de saison

Départs :

Michel Béhier (arrêt)
Kamel Ben Mustapha (ALF Lucé)
Thierry Coutard (ÉDS Montluçon)
Bernard Lambert (libre)
Claude Rivet (libre)
Pascal Schmitt (Paris FC)
Patrice Turpin (libre)
Richard Vanquelles (libre)

effectif 1973-74

gardiens de but : Camille Choquier, Jacques Planchard

défenseurs : Jacques Bade, Pierre Bajoc, Bernard Béreau, Louis Cardiet, Didier Ledunois, Christian Quéré, Eric Renaut, Patrice Zbinden

milieux de terrain : Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani, Bernard Dumot, Jacques Laposte, Robin Leclercq, Jean-Louis Léonetti, Michel Llodra

attaquants : Christian André, Jean Louis Brost, Othniel Dossevi,  Michel Marella, Armando Monteiro, Guy Nosibor, François M’Pelé, Mordechaï Spiegler

Président du Club : Daniel Hechter (depuis le 15 juin 1973).
Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.

équipe type: choquier - Cardiet , renaut , bade , marella -  deloffre , léonetti , Laposte , dogliani - andré , Mpelé


Dernière édition par Admin le Sam 12 Sep - 22:02, édité 3 fois

Admin
Admin

Messages : 1060
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

matchs amicaux

Message par Admin le Mer 5 Aoû - 21:25

– 04/08/73, match amical, Laval – PSG : 1-1
– 08/08/73, match amical, Racing CF – PSG : 0-4
– 11/08/73, match amical, PSG – Blois : 1-2
– 15/08/73, match amical, PSG – Cambrai : 2-1
– 29/08/73, match amical, Sélection régionale de Saumur – PSG : 2-9
– 18/09/73, match amical, Reims – PSG : 7-2
– 12/01/74, match amical, PSG – Quevilly : 2-1

Admin
Admin

Messages : 1060
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

coupe de france

Message par Admin le Mer 5 Aoû - 21:26

6eme tour – 16/12/1973 PSG-CHARTRES  1/0
Composition de l’équipe : Camille Choquier, Louis Cardiet, Pierre Bajoc, Bernard Béreau, Jean-Louis Leonetti, Jean Deloffre, Armando Monteiro, Jean-Pierre Dogliani, Jean-Louis Brost, Christian André, Jacques Laposte.
Capitaine : Jean-Pierre Dogliani
Entraîneur : Just Fontaine/Robert Vicot
But pour le PSG : Christian André (80)
résumé:
Pour les débuts du PSG en Coupe de France, Bade (blessure aux adducteurs) est remplacé en défense centrale par le jeune Bajoc. Paris souffre face à une vaillante équipe de Chartres et Monteiro gâche plusieurs occasions d’ouvrir le score en première période. Le PSG piétine puis trouve enfin l’ouverture : sur un coup-franc de Brost, André reprend et marque à son second essai (80). Ce petit but suffit à Paris pour assurer une qualification sans gloire. Les 371 spectateurs présents au Camp des Loges n’ont pas apprécié…

7eme tour – 06/01/1974 LE HAVRE-PSG 2/6
– 4 267 spectateurs. Buts : François M’Pelé, 15′, Lhoste, 34′, Jean Deloffre, 42′ sur penalty ; Bernard Dumot, 50′, Michel Marella, 67′, P.Augustin, 81′, Michel Marella, 83′, Michel Marella, 85′.
L’Équipe du PSG : Camille Choquier – Patrice Zbinden, Éric Renaut, Bernard Béreau, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Bernard Dumot – Jean-Louis Brost, François M’Pelé, Mordechaï Spiegler (Michel Marella, 7′). Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé: :
Après s’être débarrassé de Chartres au 6ème tour de Coupe de France, le Paris-SG se voit proposer un déplacement au Havre, pour y rencontrer le club doyen, pensionnaire de 3ème division.
Les joueurs parisiens étaient venu s’imposer ici même, en championnat, la saison dernière, et vont rééditer la performance, dans un match où les filets trembleront à 8 reprises!
C’est François M’Pelé qui ouvre le score de la tête, et, malgré une égalisation havraise, les parisiens vont joindre les vestiaires en tête au tableau d’affichage grâce à un second but signé Deloffre, sur penalty. La seconde mi-temps sera un festival offensif, avec, notamment, un triplé de Michel Marella.
Aisément qualifiés, les parisiens accèdent au 1/32, où les clubs de l’élite vont entrer en jeu.

32e de finale – 03/02/1974 DUNKERQUE-PSG 0/1 (à Amiens)
– 3 383 spectateurs. Buts : Jean-Pierre Dogliani, 53′ sur penalty.
L’Équipe du PSG : Camille Choquier – Bernard Béreau, Éric Renaut, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Michel Marella, François M’Pelé, Mordechaï Spiegler. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.

16eme de finale aller – 02/03/1974 NANCY-PSG 1/2
– 6 628 spectateurs. Buts : Christian André, 14′, François M’Pelé, 17′ ; C.Curbelo, 70′.
L’Équipe du PSG : Jacques Planchard – Éric Renaut, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Christian André (puis Michel Marella), François M’Pelé, Mordechaï Spiegler. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.

16eme de finale retour – 10/03/1974 PSG-NANCY 2/2
– 17 725 spectateurs. Buts : Castronovo, 5′, Christian André, 14′, Di Caro, 29′, Christian André, 32′.
L’Équipe du PSG : Jacques Planchard – Éric Renaut, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Jean-Louis Brost (Michel Marella, 77′), Christian André, Mordechaï Spiegler. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.

8eme de finale aller – 30/03/1974 METZ-PSG 0/2
– 12 035 spectateurs. Buts : François M’Pelé, 57′, François M’Pelé, 72′.
L’Équipe du PSG : Jacques Planchard – Éric Renaut, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Michel Marella, François M’Pelé, Christian André. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé :
Le Paris Saint-Germain poursuit son excellent parcours en Coupe de France, débuté lors du 6ème tour (Division 2 oblige) en se rendant à Metz, qui évolue dans l’élite.
Après avoir sorti le voisin nancéien au tour précédent, les parisiens vont être en démonstration au stade Saint-Symphorien, multipliant les occasions de buts jusqu’à faire craquer la défense lorraine à deux reprise en seconde mi-temps, par François M’Pelé…
Si la qualification n’est pas encore définitivement acquise, l’affaire est tout de même bien engagée avant le retour au Parc des Princes…

8eme de finale retour – 03/04/1974 PSG-METZ 2/1
– 25 000 spectateurs environ. Buts : Hausknecht, 6′, François M’Pelé, 32′ ; Michel Marella, 50′.
L’Équipe du PSG : Jacques Planchard – Éric Renaut, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Michel Marella, François M’Pelé, Christian André. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
Joué au Parc des Princes, qui n’est pas encore le jardin du PSG, ce match entre cette « petite » équipe surprise du Paris-SG et le FC Metz attirera pas moins de 25.000 spectateurs…
Fort de deux buts d’avance, les parisiens se feront cependant surprendre dès l’entame puis un peu secouer par les lorrains, avant de peu à peu reprendre le dessus et finalement égaliser à la demi-heure de jeu par François M’Pelé. L’affaire sera définitivement entendue au retour des vestiaires grâce au second but parisien, signé Michel Marella.

1/4 de finale aller – 04/05/1974 PSG-REIMS 0/5
– 44 534 spectateurs. Buts : C.Bianchi, 3′, C.Bianchi, 19′, R.Krawczyk, 20′ ; Richard, 67′, C.Bianchi, 82′.
L’Équipe du PSG : Jacques Planchard – Éric Renaut, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani (puis Christian André) – Michel Marella, François M’Pelé, Mordechaï Spiegler. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
L’explication concernant cette image incroyable de parisiens évoluant sous les couleurs de l’équipe nationale:
Un stade plein, un 1/4 de finale explosif de la Coupe de France contre Reims… et pas de maillot pour le PSG ! Le 4 mai 1974, 43.540 spectateurs ont rempli le Parc des Princes pour ce match de gala, un record pour le club parisien alors en seconde division. Il a plu sur Paris, la pelouse est à la limite du praticable mais l’essentiel est ailleurs : moins d’une heure avant le début du match, le PSG n’a pas de maillots ! Avant l’échauffement des deux équipes, Léon Desmenez, directeur sportif du Stade de Reims et Henri Patrelle, Président d’Honneur du PSG, s’entretiennent pour définir les couleurs des maillots. Devant les journalistes, Henri Patrelle, déclare, très sûr de lui : « Nous jouons chez nous, nous gardons donc nos couleurs habituelles et au match retour à Reims, nous changerons bien volontiers en blanc. Et puis, nous n’avons que ce jeu de maillots rouges et je n’ai plus le temps de retourner à Saint-Germain en chercher d’autres ». La réplique du dirigeant de Reims est cinglante : « Désolé, mais j’ai cherché à vous joindre sans succès dans la semaine pour régler ce problème. Alors nous avons amené le jeu de maillots rouges qui nous a été envoyé. Nous n’en avons pas d’autres. D’ailleurs, tenez, voici le règlement : c’est le club qui reçoit qui est tenu de changer la couleur de ses maillots, si besoin est. Nous jouerons donc en rouge, et vous, comme vous voudrez, mais pas en rouge ! »
C’est l’affolement du côté parisien, qui sont – de plus – obligés de jouer avec une tunique portant le sponsor « Perrier » ! Le délégué intervient, lit et relit le règlement, se renseigne auprès du président de la FFF, Fernand Sastre, présent dans les tribunes… Le verdict est sans appel : il faut faire appliquer le règlement ! Henri Patrelle, qui est aussi intendant de la sélection française, récupère en toute hâte des maillots blancs de l’équipe de France, sans sponsor… et sans numéro. C’est ainsi que les Parisiens déboulent sur la pelouse et posent devant les photographes, sous le regard médusé des supporters du PSG. Henri Patrelle n’est pas au bout de ses peines : Paris est corrigé à la pause par Reims (0-3) et son redoutable buteur Carlos Bianchi et va devoir jouer la seconde période avec un nouveau maillot blanc avec des numéros sur le torse… et un énorme coq français ! Paris est finalement vaincu sur un score sans appel de 0-5, la plus importante défaite dans l’histoire du club au Parc des Princes avec le match de Supercoupe d’Europe contre la Juventus Turin (1-6).
Le PSG restera le seul et unique club à avoir jouer un match de haut niveau avec le maillot de l’équipe de France… Cela, c’est aussi Paris !

1/4 de finale retour – 07/05/1974 REIMS-PSG 2/2
– 15 000 spectateurs environ. Buts : Žywika, 9′, Richard, 23′, François M’Pelé, 37′ sur penalty ; Christian André, 55′.
L’Équipe du PSG : Jacques Planchard – Éric Renaut, Jacky Bade (Christian Quéré, 46′), Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Louis Brost – Christian André, François M’Pelé, Mordechaï Spiegler. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
Après la lourde défaite au Parc des Princes lors du match aller (0-5), les parisiens, alors en D2, se rendent à Reims pour terminer leur excellente campagne en Coupe de France (deux Divisions 1 au tapis) si possible sur une bonne note.
Ils y parviendront en arrachant un match nul, qui plus est en remontant un déficit de deux buts, concédés dans la première demi-heure.
C’est d’abord François M’Pelé qui transformera le penalty accordé suite à une main de Jodar dans la surface, puis Christian André qui trompera Aubour…


Dernière édition par Admin le Lun 14 Sep - 20:05, édité 1 fois

Admin
Admin

Messages : 1060
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

championnat de division 2

Message par Admin le Mer 5 Aoû - 21:29

01 – 19/08/1973  BEZIERS-PSG 1/4
– 1 968 spectateurs. Buts : Othniel Dossevi, 43′, Christian André, 45′ ; Christian André, 68′, Bait, 69′, Jean-Louis Brost, 88′.
L’Équipe du PSG : Camille Choquier – Didier Ledunois, Éric Renaut, Jacky Bade, Louis Cardiet – Jean-Louis Léonetti, Bernard Dumot, Jean-Pierre Dogliani – Jean-Louis Brost, Christian André, Othniel Dossevi. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
Devant 1.966 spectateurs, le PSG débute le championnat sans Deloffre, blessé aux côtes. Les Parisiens, supérieurs techniquement souffrent au début du match puis prennent la mesure de leurs adversaires juste avant la pause. Dossevi ouvre le score d’une frappe fulgurante (43), imité quelques minutes plus tard par André (45). Après la pause, André inscrit un second but et conforte l’avantage des siens (68). Le Biterrois Félix Bait réduit le score (69) mais Brost parachève le succès parisien en inscrivant un nouveau but dans les dernières minutes du match (88). Coup double pour Paris : avec le point supplémentaire de bonus (pour trois buts inscrits lors d’une rencontre), le PSG devient le premier leader du championnat. Les joueurs du PSG fêtent dignement l’anniversaire de Just Fontaine (40 ans), mais l’entraîneur parisien reste prudent : « Ne nous emballons pas, je l’ai déjà dit : cette saison devrait être une saison de transition »

02 – 26/08/1973 PSG-TOULOUSE 5/3
– 2 776 spectateurs. Buts : Boszik, 5′ contre son camp, Jean-Louis Brost, 10′, Jean-Pierre Dogliani, 30′, Christian André, 35′, J.-Cl.Blanchard, 37′, Wojciak, 43′ ; J.Augustin, 66′, Jean-Louis Brost, 82′.
L’Équipe du PSG : Camille Choquier – Didier Ledunois (Bernard Béreau, 46′), Éric Renaut, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Bernard Dumot, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Jean-Louis Brost, Christian André, Othniel Dossevi. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
Deloffre débute en remplacement de Bade : le grand espoir parisien, militaire à Toulouse, n’a pas réussi à obtenir de permission ! Le PSG veut confirmer sa première place face à l’un des favoris du groupe et débute remarquablement : Dossevi frappe d’entrée sur la barre (4e) puis l’attaquant parisien, à la lutte avec le défenseur Bozsik est à l’origine du but marqué contre son camp par le défenseur toulousain (5e). Paris poursuit son festival : Brost élimine son adversaire direct et double la mise (10e) puis après un échange entre Brost et Dogliani, le capitaine parisien marque son premier but pour le PSG (30e). Brost, intenable sur son aile, déborde et centre pour André qui marque à son tour (35e) : le PSG mène 4-0 avant de baisser pied. Toulouse en profite et réduit le score par Blanchard (37e) et Wojciak (43e). Après la pause, Béreau remplace Ledunois (46e), Toulouse marque un troisième but par Augustin (66e) puis Choquier sauve son équipe en détournant miraculeusement une volée de Meggiolaro (67e). Paris tremble puis se met à l’abri lorsqu’une contre-attaque de Cardiet et Dossevi se termine par un but de Brost (82e). Les 2.776 spectateurs sont ravis par le spectacle et Fontaine garde le sourire : « Si nous voulons plaire aux Parisiens, il faut du spectacle ! »

03 – 02/09/1973 TOULON-PSG 0/1
– 2 807 spectateurs. But : Christian André, 38′.
L’Équipe du PSG : Camille Choquier – Bernard Béreau, Éric Renaut, Jacky Bade, Louis Cardiet – Jean Deloffre, Jean-Louis Léonetti, Jean-Pierre Dogliani – Jean-Louis Brost (puis Jacky Laposte), Christian André, Othniel Dossevi. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
Leader et restant sur deux victoires en deux matchs, les parisiens se déplacent à Toulon pour y affronter le Sporting, au bilan équilibré d’une victoire et une défaite.
Secoués par les toulonnais, les joueurs du PSG frôlent la correctionnelle quand, peu après la demi-heure de jeu, une faute à la limite de la surface de réparation est jugée à l’extérieur par l’arbitre. Quatre plus tard, Christian André, servi par Dogliani, ouvre la marque.
Les toulonnais feront tout ce qu’ils peuvent pour égaliser, mais Choquier tiendra bon et sera même suppléé par sa barre à cinq minute du terme! Le PSG garde donc la tête du championnat grâce à une victoire pas vraiment méritée, mais qu’importe!

04 – 09/09/1973 PSG-ANGOULEME 3/2
– 2 191 spectateurs. Buts : Jean-Pierre Dogliani, 12′, Jean-Louis Brost, 30′ ; Christian André, 57′, Kérvarec, 78′, Bečirbašić, 87′.
L’Équipe du PSG : Camille Choquier – Éric Renaut, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Bernard Dumot, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Jean-Louis Brost, Christian André, Othniel Dossevi. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
Premier avec trois victoire en trois matchs, le Paris-SG accueille au Camp des Loges l’AS Angoulême, au bilan parfaitement équilibré (une victoire, un nul et une défaite).

Et le scénario du match va être conforme à la forme du moment des protagonistes : Jean-Pierre Dogliani , servi par Jean-Louis Brost, ouvre le score dans le premier quart d’heure, avant que le passeur ne se mue en buteur à la demi-heure. Le troisième but, synonyme d’un point de bonus, sera marqué par Christian André. Les parisiens se relâcheront en fin de match, encaissant deux buts, finalement sans conséquence…
Réactions :
Just Fontaine (entraîneur du PSG) : « Les joueurs ont fait preuve d’une trop grande décontraction. On a pas été assez vigilant et on a perdu des ballons faciles. Nous devons déceler la faille, mais quoi qu’il en soit, ne faisons pas la fine bouche après ce succès ! »

05 – 16/09/1973 AJACCIO-PSG 1/0
– 1 399 spectateurs. But : Othniel Dossevi, 18′ contre son camp.
L’Équipe du PSG : Camille Choquier – Éric Renaut, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jean Deloffre, Bernard Dumot, Jean-Pierre Dogliani – Jean-Louis Brost, Christian André, Othniel Dossevi (Michel Llodra, 70′). Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
Pour la 5ème journée, une montagne attend les promus du PSG : une déplacement sur l’Ile de Beauté pour y affronter L’AC Ajaccio, tout juste relégué de première division.
Et les craintes parisiennes vont se matérialiser par un but contre son camp de Dossevi, pressé par le futur parisien M’Pelé.
Malgré quelques occasions, les parisiens ne reviendront jamais au score.
Réactions :
Just Fontaine (entraîneur du PSG) : « C’est un simple péché de jeunesse. Mon équipe, mené rapidement au score, ne s’est pas comportée comme lors des précédentes rencontres. Il va falloir revoir certaines données, mais au fond, tout cela n’est pas bien grave… »

06 – 23/09/1973 NEVERS-PSG 1/1
– 3 777 spectateurs. Buts : Othniel Dossevi, 27′ ; Derras, 64′ sur penalty.
L’Équipe du PSG : Camille Choquier – Pierre Bajoc (Guy Nossibor, 46′), Patrice Zbinden, Jacky Bade, Éric Renaut – Bernard Dumot, Jean Deloffre, Jean-Louis Léonetti – Jean-Louis Brost, Christian André, Othniel Dossevi. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
Pour la 6ème journée, les parisiens se déplacent dans la Nièvre pour y affronter un autre promu, la Jeune Garde Athlétique Nivernaise.
Ce sont les visiteurs qui vont ouvrir la marque par Dossevi qui, bien placé, reprend une frappe de Deloffre renvoyée par la barre. Malheureusement, le locaux vont égaliser en seconde période sur un penalty généreux, accordé  pour une main clairement involontaire de Dumot.
Réactions :
Just Fontaine (entraîneur du PSG) : « Nous avons très mal joué et les absences de Dogliani et Cardiet se sont faites sentir. Mais quand on a l’avantage inespéré d’un but, on doit savoir garder le ballon et mener le match en leader. J’aurais préféré être battu mais que l’on réalise une meilleure production ».

07 – 30/09/1973 PSG-CHATEAUROUX 1/0
– 1 702 spectateurs. But : Christian André, 55′.
L’Équipe du PSG : Camille Choquier – Éric Renaut, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jean Deloffre, Jacky Laposte, Bernard Dumot – Jean-Louis Brost, Christian André, Othniel Dossevi. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
Seulement devancé à la différence de but par le voisin du Red Star, le Paris-SG accueille à Saint-Germain la Berrichone de Châteauroux, classée septième.
Les joueurs parisiens dominent la première période et se créent plusieurs belles occasion, mais la défense castelroussine ne cède pas. Il faudra attendre la seconde période pour voir un but, oeuvre de l’Antillais Christian André, sur un service de Éric Renaut. De passeur, il se transformera ensuite en sauveur, sur la plus franche action des Bérichon, à un quart d’heure du terme.

08 – 07/10/1973 MULHOUSE-PSG 2/1
Composition de l’équipe : Camille Choquier, Louis Cardiet, Eric Renaut, Jacques Bade, Jean Deloffre, Jean-Louis Leonetti, Bernard Dumot, Jean-Louis Brost, Michel Marella, Othniel Dossevi, Jacques Laposte.
Capitaine : Camille Choquier
Entraîneur : Just Fontaine/Robert Vicot
Buts : Eric Renaut (42) pour le PSG, José Sanchez (67) Nestor Subiat (77) pour Mulhouse
résumé:
Dogliani et André sont absents, le buteur parisien est remplacé par Marella. Paris débute bien : après une tentative de Laposte (32), Renaut ouvre le score sur un coup-franc à l’entrée de la surface de réparation. La frappe du joueur parisien percute la transversale et finit sa course dans les filets (42). Changement de décor après la pause : l’attaquant alsacien Sanchez élimine Cardiet et égalise (67) puis Subiat donne la victoire aux Mulhousiens en reprenant victorieusement de la tête un centre (77). Le PSG s’incline et occupe la troisième place du classement, distancé par ses principaux rivaux, le Red Star et Toulouse (deux points de retard pour les Parisiens).

09 – 14/10/1973 PSG-AVIGNON 1/1
– 804 spectateurs. Buts : Jean-Louis Brost, 22′ ; Pellegrini, 47′.
L’Équipe du PSG : Camille Choquier – Éric Renaut, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Patrice Zbinden – Jean Deloffre, Jacky Laposte, Bernard Dumot – Jean-Louis Brost, Christian André, Othniel Dossevi. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.

10 – 21/10/1973 CANNES-PSG 2/0
Composition de l’équipe : Camille Choquier, Louis Cardiet, Eric Renaut, Jacques Bade, Jean Deloffre, Jean-Louis Leonetti, Bernard Dumot, Jean-Louis Brost, Jean-Pierre Dogliani, Michel Marella, Othniel Dossevi.
Capitaine : Jean-Pierre Dogliani
Entraîneur : Just Fontaine/Robert Vicot
Buts : Bernard Broggini (12) Jean-Paul Gaidoz (20) pour Cannes
résumé:
Cardiet et Dogliani sont de retour, mais André, victime d’une rechute, déclare forfait. Le changement de climat (la soleil et la chaleur sont au rendez-vous sur la Croisette) semblent gêner considérablement les parisiens : Broggini prend de vitesse Cardiet et ouvre le score (12) puis Gaidoz profite d’une erreur de jugement de Choquier pour doubler la mise quelques minutes plus tard (20). Malgré leurs efforts après la pause, les parisiens sont vaincus sans marquer le moindre but. Le PSG suite à cette défaite compte désormais cinq points de retard sur le leader, le Red Star. André absent, Paris doit recruter rapidement un attaquant pour préserver ses chances et rester dans la course à l’accession en première division.

11 – 28/10/1973 PSG-GUEUGNON 5/1
– 1 805 spectateurs. Buts : Jacky Laposte, 15′, Armando Monteiro, 44′ ; Jacky Laposte, 62′, Éric Renaut, 67′, Guenot, 70′, Jean-Pierre Dogliani, 88′.
L’Équipe du PSG : Camille Choquier – Éric Renaut, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Christian André, Othniel Dossevi, Armando Monteiro (puis Jean-Louis Brost). Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
Pour la 11ème journée, le Paris-SG accueille Gueugnon, en embuscade à seulement un point au classement.
A Saint-Germain, les parisiens partent pied au plancher, manquant d’ouvrir le score par Dogliani. Qu’à cela ne tienne, Laposte s’en chargera alors que le chronomètre indique 1/4 d’heure de jeu. Plus rien à signaler ensuite jusqu’au but du break, signé par le brésilien Monteiro, à la toute fin de la 1ère mi-temps. Le 2ème acte verra les parisiens mettre trois autre buts, obtenant ainsi les points de la victoire et celui du bonus.

12 – 04/11/1973 SETE-PSG 0/2 (0 pt pour le PSG, match perdu, pas de joueur de -21 ans dans l’équipe)
Composition de l’équipe : Camille Choquier, Louis Cardiet, Jacques Bade, Jean Deloffre, Bernard Béreau, Jean-Louis Leonetti, Armando Monteiro, Jean-Pierre Dogliani, Christian André, Othniel Dossevi, Jacques Laposte.
Capitaine : Jean-Pierre Dogliani
Entraîneur : Just Fontaine/Robert Vicot
Buts : Armando Monteiro (41), Christian André (73)
résumé:
Renaut est absent (entorse) mais Paris domine facilement son adversaire du jour, malgré des tentatives sétoises de Raffy (27) et Sarr (29). Juste avant la pause, Monteiro marque de la tête sur un corner de Dogliani et ouvre le score (41), puis sur une action de Dossevi, André reprend acrobatiquement et double la mise (73). Le bonus semble à portée de main, mais Paris se contente de ce précieux succès sur terrain adverse. Au coup de sifflet final, les dirigeants sétois porte réclamation : le PSG n’a pas présenté sur la feuille de match un joueur âgé de moins de 21 ans, malgré les nouvelles règles de la Ligue Nationale pour cette saison. Daniel Hechter reste pourtant confiant : « Ce n’est pas de notre faute, le jeune remplaçant Quéré a raté l’avion à Paris ». Le 23 novembre, le Groupement (ex LFP) donne raison aux Parisiens, et le score est homologué, mais les Sétois font appel de cette décision. Et le 18 décembre : le couperet tombe pour Paris : la Commission d’Appel de la FFF décide que le PSG a match perdu (score 0-0), provoquant la colère de Daniel Hechter.

13  – 11/11/1973 PSG-RED STAR 3/1
– 33 872 spectateurs (match joué en lever de rideau). Buts : Othniel Dossevi, 15′ ; Armando Monteiro, 56′, Combin, 67′ sur penalty, Jean Deloffre, 75′.
L’Équipe du PSG : Camille Choquier – Bernard Béreau, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Christian André, Othniel Dossevi, Armando Monteiro. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
Paris-S.-G. a dominé le Red Star
Etre leader invaincu et encaisser sa première défaite, avec bonus, devant une foule record et des pieds de son dauphin, telle est la mésaventure du Red Star qui, de plus, a joué le plus mauvais match de sa saison. Bernard, se domne une entorse à une cheville dès le départ. Houen, touché aux côtes puis remplacé par le jeune Lefebvre (qui jouait ainsi son premier match en 1973), autant de péripéties qui peuvent expliquer la faible production audonienne.
Pourtant, le Red Star a eu un quart d’heure de plénitude pendant lequel il méritait de marquer son but (plutôt que par penalty à la mi-temps suivante). Houen, par deux fois, Grabowski (tir sur le poteau), Combin auraient pu marquer pendant cette période. Il n’en fut rien, seule une série de corners inexploitée en résulta.
Cela fait, le Red Star, surtout en deuxième mi-temps — où il encaissa deux autres buts —, fut le plus souvent dominé et berné par les hors jeu astucieusement joués par les Saint–Germanois. Si l’on excepte le jeune Ahache, aussi bon en défense qu’en contre-attaque, Laudu et Bras, tous les autres furent méconnaissables, même Jarra, le métronome de l’ensemble à l’accoutumée.
Un rayonnant Paris-S.-G.
Mais la cause principale de cette mauvaise sortie du leader est surtout l’équipe d’en face, qui opéra de façon très intelligente, avec une assurance constante et un enthousiasme qui n’empêchaient pas le talent. Fontaine et Vicot peuvent être fiers de leurs joueurs qui ont joué le match comme il le fallait, à l’image de Léonetti et de Dogliani. Deux anciens qui jouèrent comme des juniors. Ajoutez Cardiet, astucieux et technicien magnifique, Deloffre, organisateur de cette attaque, Laposte, un milieu de terrain ébouriffant et autour de ça, des hommes en bonne forme physique et au moral de gagnants, et vous aurez une image de ce Paris-S.-G. qui a attendu d’opérer devant un public extraordinaire pour étaler tout son savoir. Bien joué.
Chaque premier quart d’heure des deux périodes fut bénéfique pour Paris-S.-G. Certes, au départ (5′), André avait, déjà marqué un but, refusé pour hors jeu, et Dogliani avait tiré au-dessus, alors que Houen avait contraint Choquier à détourner en corner (7′), mais à la 15′, Deloffre servait Dossevi qui, plus prompt que Jarra, battait Laudu de près. Combin jugulé par Léonetti et Bras par Cardiet, l’attaque du Red Star bégayait, alors qu’André, à un mètre de Laudu ratait son tir (28′). Ce fut ensuite le quart d’heure du Red Star décrit plus haut avec un point d’orgue, quelques secondes avant le repos, un bolide de Laposte, qui provoquait une belle parade de Laudu.
A la reprise, aprés une belle remise de Bras, qui tentait l’impossible, Ahache plaçait le meilleur tir audonien et, une fois de plus, ce quart d’heure fut St-Germanois. A la 56′ minute. Dogllani lançait Cardiet qui, en position d’ailier, centrait, et Monteiro, de la tête, ajoutait le deuxième but.
Lefebvre. qui venait de remplacer Houen, essayait bien son tir, mais trop croisé pour inquiéter Choquier, par ailleurs très bien protégé. Tellement meme qu’à la 67′, le gardien étant battu, Léonetti réussissait à dégager sur la ligne même; une phase confuse se créait, Cardiet fautait sur Ducoing et c’était le penalty. Combin (très malheureux et maladroit jusqu’alors) marquait le seul but audonien.
Ou crut à une égalisation possible du Red Star, mais Paris-S.-G. reprenait son ascendant, Monteiro gâchant même une belle action André-Dossevi et ce fut le coup de grâce : sur une touche, Cardiet donnait le ballon à Deloffre qui, d’un tir soudain, ne laissa aucune chance à Laudu. Garrigue, réclamant le hors jeu, écopa d’un avertissement (75′).
Bonus acquis et continuant à mener le jeu, Paris-S.-G. devait finir tambour battant. l’arrière Béréau venant méme inquiéter Laudu d’un tir très appuyé. Choquier s’illustrant peu après sur un tir de Lefebvre. Ce fût là le chant du cygne audonien, Paris-S.G., avec le calme de vieux briscard, conservant sa supériorité et une victoire aussi bien construite que concrétisée.
Mais l’important aussi a été que ce match, qui se déroula dans la meilleure ambiance, a séduit la grande foule du Parc, qui a découvert ou retrouve deux équipes de la capitale capables de donner un très bon spectacle en pratiquant un football agréable.

14 – 18/11/1973 MANTES-PSG 2/1
Composition de l’équipe : Camille Choquier, Louis Cardiet, Jacques Bade, Jean Deloffre, Bernard Béreau, Jean-Louis Leonetti, Armando Monteiro, Jean-Pierre Dogliani, Christian André, Othniel Dossevi, Jacques Laposte.
Capitaine : Jean-Pierre Dogliani
Entraîneur : Just Fontaine/Robert Vicot
Buts : Othniel Dossevi (84) pour le PSG, Samper (14) Pédini (72) pour Mantes

15 -  25/11/1973 PSG-VITTEL 4/0
– 1 432 spectateurs. Buts : Armando Monteiro, 20′, Jean-Louis Brost, 26′, Jean-Pierre Dogliani, 29′, Jean-Pierre Dogliani, 33′.
L’Équipe du PSG : Camille Choquier – Bernard Béreau, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Jean-Louis Brost (Guy Nossibor, 79′), Christian André, Armando Monteiro. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
Toujours 2ème derrière le Red Star, le PSG accueille Vittel, qui pointe à l’avant-dernière place. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le déroulé du match sera conforme au classement: un une demi-heure l’affaire sera pliée avec pas moins de 4 buts, signés Monteiro, Brost et Dogliani (2 fois).

16 – 02/12/1973 ARLES-PSG 3/1
– 743 spectateurs. Buts : Guise, 21′, Exbrayat, 39′ ; Koum, 88′, Othniel Dossevi, 89′.
L’Équipe du PSG : Camille Choquier – Bernard Béreau, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Othniel Dossevi – Jean-Louis Brost, Christian André, Armando Monteiro. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.

17 – 09/12/1973 PSG-FONTAINEBLEAU  2/1
Composition de l’équipe : Camille Choquier, Louis Cardiet, Jacques Bade, Jean Deloffre, Bernard Béreau, Jean-Louis Leonetti, Armando Monteiro, Jean-Pierre Dogliani, Jean-Louis Brost, Christian André, Jacques Laposte.
Entraîneur :Just Fontaine et Robert Vicot.
Buts : Jean-Pierre Dogliani (10 sp) Jean-Pierre Dogliani (66) pour le PSG, Jean-Pierre Viala (5) pour Fontainebleau

18 – 23/12/1973 TOULOUSE-PSG 2/1
– 10 391 spectateurs. Buts : J.Augustin, 13′ ; Wojciak, 50′, François M’Pelé, 75′.
L’Équipe du PSG : Camille Choquier – Bernard Béreau, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Jean-Louis Brost, François M’Pelé, Christian André. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.

19 – 13/01/74, PSG – Toulon : remis

20 - A.S. ANGOULÊME – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  2:2
– 2 250 spectateurs. Buts : Armando Monteiro, 15′, Burner, 26′ ; Louis Cardiet, 59′, Gurten, 80′.
L’Équipe du PSG : Camille Choquier – Bernard Béreau, Éric Renaut, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Michel Marella, François M’Pelé, Armando Monteiro. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.

21 – 27/01/1974 PSG-AJACCIO 2/1
– 2 053 spectateurs. Buts : Jean-Pierre Dogliani, 5′ sur penalty, Albaladejo, 44′ ; Mordechaï Spiegler, 57′.
L’Équipe du PSG : Camille Choquier – Bernard Béreau, Éric Renaut, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani, Bernard Dumot – Christian André (Michel Marella, 71′), François M’Pelé, Mordechaï Spiegler. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
Le Paris-SG accueille l’AC Ajaccio à Saint-Ouen et commence a avoir un grand besoin de point pour ne pas voir les premiers au classement s’échapper définitivement…
Le match sera haché et violent, et l’ouverture du score aura lieu sur un penalty sanctionnant l’une des innombrable faute des corses. Les insulaires égaliseront juste avant le retour aux vestiaires mais l’israélien Spiegler sortira une belle épine du pied parisien en seconde période…
Réactions :
Robet Vicot, entraîneur adjoint : « Il est certain que cette victoire m’a laissé un goût d’amertume, Ajaccio a pratiqué avec une rare détermination l’anti-jeu. C’est impossible de jouer ! Maintenant, il ne faut pas tout de même pas considérer cette victoire comme une défaite ».

22 – 10/02/1974 PSG-NEVERS 4/3
– 1 776 spectateurs. Buts : Jacky Laposte, 4′, Jean-Pierre Dogliani, 37′ ; Mordechaï Spiegler, 51′, Cañizares, 67′, Mordechaï Spiegler, 73′, Marciniak, 75′, Marciniak, 77′.
L’Équipe du PSG : Camille Choquier – Bernard Béreau, Éric Renaut, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Michel Marella, François M’Pelé, Mordechaï Spiegler. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
Les parisiens semblaient se diriger vers une victoire tranquille avec trois buts d’avance à un gros quart-d’heure de la fin du match. Mais les visiteurs ne l’entendirent pas de cette oreille et inscrivirent deux buts coup sur coup par Marciniak, qui obligèrent les joueurs du Paris-SG à être vigilants jusqu’au coup de sifflet final.

23 – 17/02/1974 CHATEAUROUX-PSG 2/1
– 2 870 spectateurs. Buts : Jean-Pierre Dogliani, 42′ ; Verrier, 62′, Vacher, 70′.
L’Équipe du PSG : Camille Choquier – Bernard Béreau, Éric Renaut, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Michel Marella, François M’Pelé, Mordechaï Spiegler. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé :
Le PSG est dominateur au début de rencontre devant 2.870 spectateurs mais doit attendre la fin de la première période pour ouvrir le score : Marella sert Dogliani qui marque en force (42e). Ce but semble réveiller Châteauroux, beaucoup plus présent après la pause : Verrier s’échappe et égalise logiquement (62e) puis Vacher profite du désarroi parisien pour inscrire un second but assassin (70e). Verrier se voit refusé un penalty (88e) et Paris s’incline logiquement. Le Red Star avec 13 points d’avance est désormais inaccessible, l’objectif pour le PSG est le barrage mais Toulouse (cinq points d’avance) et Avignon (un point) seront des rivaux coriaces pour les parisiens.

24 – 24/02/1974 PSG-MULHOUSE 0/0
L’Équipe du PSG : Jacques Planchard – Bernard Béreau, Éric Renaut, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Christian André, François M’Pelé, Mordechaï Spiegler. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
A la peine au classement avec un Red Star qui s’envole et des concurrents pour la deuxième place de plus en plus présents, les parisiens accueillent des alsaciens qui flirtent avec les dernières places et espèrent en profiter pour marquer de précieux points.
Hélas, si le match se révélera à sens unique, leur domination sera stérile. La faute à un gardien adverse « en feu » et à une inefficacité offensive inquiétante. Un match à oublier.

25 – 17/03/1974 AVIGNON-PSG 3/3
– 1 400 spectateurs. Buts : Mordechaï Spiegler, 12′, Mordechaï Spiegler, 13′, Mordechaï Spiegler, 18′, Pellegrini, 32′ ; Bussi, 85′, Pellegrini, 86′.
L’Équipe du PSG : Jacques Planchard – Éric Renaut, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Christian André, François M’Pelé, Mordechaï Spiegler. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
Choc de haut de tableau qui aura tenu toutes ses promesses, cet Avignon – PSG commencera sous les meilleurs auspices pour les visiteurs parisiens. En effet, après une première tentative sur la barre, l’israélien Spiegler inscrira rien de moins qu’un triplé en 6 minutes! Hélas, les avignonnais se réveilleront, d’abord en réduisant la marque à la demi-heure de jeu, puis en égalisant grâce à deux buts coup sur coup à 5 minutes du coup de sifflet final.

26 – 24/03/1974 PSG-CANNES 3/1
– 2 050 spectateurs. Buts : Jean-Pierre Dogliani, 65′, Ahache, 66′, Jean-Pierre Dogliani, 75′, Jean-Pierre Dogliani, 83′ sur penalty.
L’Équipe du PSG : Jacques Planchard – Éric Renaut, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Christian André, François M’Pelé, Mordechaï Spiegler. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
Expulsion : Arnéodo, 76′.
résumé:
Le PSG, qui reste sur trois match sans victoire en championnat, reçoit l’AS Cannes, un concurrent pour les premières places.
Et il faudra effectivement plus d’une heure aux parisiens pour trouver l’ouverture, même si leur joie ne sera que de -très- courte durée. 1-1 et moins d’une demi-heure à jouer, les parisiens vont placer une nouvelle accélération et on va à nouveau assister à deux faits de jeu en moins d’une minute : le second but de Dogliani et l’expulsion du cannois Arnéodo. Les parisiens vont même arracher le point de bonus en marquant un 3ème but, toujours par Dogliani, sur penalty.

27 – 07/04/1974 GUEUGNON-PSG 0/1
– 2 227 spectateurs. But : Christian André, 77′.
L’Équipe du PSG : Jacques Planchard – Éric Renaut, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Bernard Béreau – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Michel Marella (Christian André, 62′), François M’Pelé, Mordechaï Spiegler. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
A la lutte avec Toulouse pour la seconde place, les parisiens se déplacent en Bourgogne pour y affronter la lanterne rouge, le FC Gueugnon.
Et, contrairement à ce que le classement pouvait laisser présager, le Paris-SG aura toutes les peines du monde à s’imposer et il faudra attendre un but heureux de Christian André à un quart-d’heure du terme pour que la mission soit finalement accomplie…

28 – 14/04/1974 PSG-SETE  0/0
L’Équipe du PSG : Jacques Planchard – Éric Renaut, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Bernard Béreau – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Christian André (Michel Marella, 75′), François M’Pelé, Mordechaï Spiegler. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
Pour la 28ème journée, ce sont les Sétois, 12èmes au classement qui rendent visite aux Paris-SG.
Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les joueurs de Just Fontaine vont passer à côté de leur rencontre, ne parvenant pas à traduire au tableau d’affichage la différence objective entre les deux formations. Mais les Héraultais n’auront pas volé leur point en faisant preuve d’abnégation et d’efficacité défensive…

29 – 21/04/1974 RED STAR-PSG 2/0
– 13 982 spectateurs. Buts : Gonzalès, 7′, Combin, 10′.
L’Équipe du PSG : Jacques Planchard – Éric Renaut, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Christian André (Michel Marella, 46′), François M’Pelé, Mordechaï Spiegler. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.

30 – 25/04/1974  PSG-MANTES 3/1
– 2 006 spectateurs (lever de rideau de PFC – Angers). Buts : Du Bu, 30′ ; Dom.Sanchez, 55′ contre son camp, Jean-Pierre Dogliani, 63′, Mordechaï Spiegler, 83′.
L’Équipe du PSG : Jacques Planchard – Éric Renaut, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Christian André, François M’Pelé, Mordechaï Spiegler. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.

31 – 28/04/74, Vittel – PSG : remis

19 (en retard) – 01/05/1974 PSG-TOULON 3/1
– 7 586 spectateurs. Buts : Jean Deloffre, 38′ ; François M’Pelé, 61′, Jacky Bade, 73′ contre son camp, François M’Pelé, 87′ sur penalty.
L’Équipe du PSG : Jacques Planchard – Christian Quéré, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Christian André, François M’Pelé, Mordechaï Spiegler. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
Secoués par des toulonnais offensifs en première mi-temps, les joueurs du Paris SG tinrent bon et finirent par ouvrir la marque avant la pause par Deloffre, sur une passe décisive de Dogliani.
A l’heure de jeu, c’est M’Pelé qui double la mise sur une erreur défensive des joueurs du Sporting, qui vont réagir en égalisant dans la foulée par… Bade, contre son camp. François M’Pelé mettra fin au suspens quelques minutes avant le coup de sifflet final en transformant le penalty accordé par l’arbitre pour une faute de main.

32 -  12/05/1974 PSG-ARLES 6/1
– 1 163 spectateurs. Buts : Koum, 24′ ; Jacky Laposte, 48′, Éric Renaut, 51′, François M’Pelé, 53′, Mordechaï Spiegler, 75′, Jean Deloffre, 80′, Mordechaï Spiegler, 89′.
L’Équipe du PSG : Jacques Planchard – Christian Quéré, Éric Renaut, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Louis Brost (Michel Marella, 75′) – Christian André, François M’Pelé, Mordechaï Spiegler. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
Menés à la mi-temps, les parisiens vont renverser la tendance en seconde mi-temps, et pas qu’un peu: il passeront six buts au malheureux gardien arlésien! Les parisiens creusent l’écart avec Toulouse, 3ème au classement, et se rapprochent un peu plus des barrages.

31 (en retard) – 15/05/1974 VITTEL-PSG 0/2
– 643 spectateurs. Buts : Christian André, 75′, Othniel Dossevi, 77′.
L’Équipe du PSG : Jacques Planchard – Christian Quéré, Éric Renaut, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Michel Llodra (puis Othniel Dossevi) – Michel Marella, François M’Pelé, Christian André. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
Pour ce match en retard, le Paris-SG se rend chez la lanterne rouge, le CS Vittel pour un match pour l’honneur, la deuxième place étant acquise et la première inaccessible…
La première mi-temps sera équilibrée, les locaux manquant cependant un penalty. Les buts parisiens viendront coup sur coup à un quart d’heure de la fin, pour une victoire somme toute tranquille.

33 – 19/05/1974 FONTAINEBLEAU-PSG 2/4
Composition de l’équipe : Jacky Planchard, Louis Cardiet, Eric Renaut, Christian Queré, Jean Deloffre, Jean-Louis Leonetti, Michel Llodra, Michel Marella, Christian André, François M’Pelé, Jacques Laposte.
Capitaine : Jean-Louis Leonetti
Entraîneur : Just Fontaine/Robert Vicot
Buts : Jacques Laposte (26) Eric Renaut (27) François M’Pelé (34) Michel Marella (75) pour le PSG, Jean-Pierre Viala (18) Petar Rachic (22) pour Fontainebleau
Remplacement : Othniel Dossevi pour Michel Llodra (46)

34 – 26/05/1974 PSG-BEZIERS 2/0
Composition de l’équipe : Jacky Planchard, Louis Cardiet, Eric Renaut, Jacques Bade, Jean Deloffre, Jean-Louis Leonetti, Mordechai Spiegler, Jean-Pierre Dogliani, Christian André, François M’Pelé, Jacques Laposte.
Capitaine : Jean-Pierre Dogliani
Entraîneur : Just Fontaine/Robert Vicot
Buts : Mordechai Spiegler (7) Michel Marella (53) pour le PSG
Remplacement : Michel Marella pour Christian André (53)


Dernière édition par Admin le Lun 14 Sep - 19:47, édité 2 fois

Admin
Admin

Messages : 1060
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

classement final

Message par Admin le Mer 5 Aoû - 21:31


1 RED STAR F.C. 61
2 PARIS ST-GERMAIN F.C. 57
3 U.S. TOULOUSE 48
4 OLYMPIQUE AVIGNONNAIS 46
5 S.C. TOULON 46
6 C.A. MANTES 39
7 A.C. AJACCIO 39
8 A.S. CANNES 39
9 A.S. ANGOULÊME 39
10 F.C. MULHOUSE 38
11 E.B.F.N. FONTAINEBLEAU 36
12 F.C. SÈTE 36
13 L.B. CHÂTEAUROUX 35
14 F.C. GUEUGNON 34
15 A.S. BÉZIERS 34
16 J.G.A. NEVERS 34
17 A.C. ARLES 30
18 C.S. VITTEL 26

Admin
Admin

Messages : 1060
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

résumé de la saison

Message par Admin le Mer 5 Aoû - 21:32

Relégués de D1 : CS Sedan, Paris FC et AS Nancy-Lorraine.
Promus en D1 : Lille OSC, Red Star FC et Paris Saint-Germain FC (barrages D2).
Relégués de D2 en D3 : AC Ajaccio, AC Arles, ES La Rochelle, Le Mans UC, JGA Nevers, Stade Poitevin FC et CS Vittel.

Admin
Admin

Messages : 1060
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Les 24 joueurs utilisés par le Paris Saint-Germain

Message par Admin le Mer 5 Aoû - 21:33

– 44 apparitions : Jean Deloffre (44 matchs titulaire/0 matchs remplaçant) et Jean-Louis Léonetti (44/0),
– 41 apparitions : Louis Cardiet (41/0),
– 38 apparitions : Jacky Laposte (37/1),
– 36 apparitions : Christian André (34/2) et Éric Renaut (36/0),
– 35 apparitions : Jean-Pierre Dogliani (35/0),
– 31 apparitions : Jacky Bade (31/0),
– 26 apparitions : François M’Pelé (26/0),
– 25 apparitions : Camille Choquier (25/0),
– 22 apparitions : Michel Marella (14/Cool,
– 21 apparitions : Mordechaï Spiegler (21/0),
– 20 apparitions : Jean-Louis Brost (19/1) et Jacques Planchard (20/0),
– 19 apparitions : Bernard Béreau (18/1),
– 17 apparitions : Othniel Dossevi (15/2),
– 11 apparitions : Bernard Dumot (11/0),
– 9 apparitions : Armando Monteiro (9/0),
– 7 apparitions : Christian Quéré (6/1),
– 3 apparitions : Michel Llodra (2/1) et Patrice Zbinden (3/0),
– 2 apparitions : Pierre Bajoc (2/0), Didier Ledunois (2/0) et Guy Nossibor (0/2).

Admin
Admin

Messages : 1060
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

les buteurs du club

Message par Admin le Mer 5 Aoû - 21:34

– 17 buts marqués : Jean-Pierre Dogliani,
– 14 : Christian André,
– 13 : François M’Pelé,
– 10 : Mordechaï Spiegler,
– 7 : Michel Marella,
– 6 : Jean-Louis Brost et Othniel Dossevi,
– 5 : Jacky Laposte et Armando Monteiro,
– 4 : Jean Deloffre et Éric Renaut,
– 1 : Louis Cardiet et Bernard Dumot,
plus 2 buts marqués contre leur camp par Boszik (US Toulouse) et Dom.Sanchez (CA Mantes).

Admin
Admin

Messages : 1060
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

match de barrage

Message par Admin le Mer 5 Aoû - 21:40

Aller – 31/05/1974 VALENCIENNES-PSG 2/1
Composition de l’équipe : Jacky Planchard, Christian Queré, Eric Renaut, Jean-Louis Leonetti, Louis Cardiet, Jacques Laposte, Jean Deloffre, Michel Marella, François M’Pelé, Jean-Pierre Dogliani, Mordechai Spiegler.
Capitaine : Jean-Pierre Dogliani
Entraîneur : Just Fontaine/Robert Vicot
Buts : François M’Pelé (22) pour le PSG, Patrick Jeskowiak (61) Erwin Wilczek (75 sp) pour Valenciennes
Quéré remplace Bade, toujours souffrant (adducteurs). On attend un PSG attentiste et défensif pour préserver ses chances avant le match retour, on découvre une équipe offensive et dominatrice au début de la rencontre. Mieux, Paris ouvre logiquement le score par l’intermédiaire de M’Pelé (22) et se procure un grand nombre d’occasions de but : bolide de Marella détourné miraculeusement par le gardien nordiste Escale, tir de Dogliani sauvé sur sa ligne par un défenseur valenciennois…. Lorsque M’Pelé récupère un ballon mal dégagé de la tête par le gardien adverse, le but semble inévitable. Malheureusement, Escale commet une faute et plaque M’Pelé en dehors de sa surface de réparation. Comme d’habitude, le coup-franc qui suit ne donne rien… Paris a laissé passé sa chance, les nordistes égalisent sur une erreur de la défense converti en but par l’opportuniste Jeskowiack (61). Les dernières minutes sont longues sur une pelouse lourde et grasse lorsque Copin s’écroule dans la surface de réparation après un choc avec Léonetti. L’arbitre accorde un penalty sévère et Wilczek donne la victoire à son équipe (75). Le PSG devra s’imposer au Parc des Princes et Léonetti ne cache pas sa colère : « L’arbitre dirigeait ce soir la vie des deux clubs, il aurait pu être plus serein et ne pas se laisser prendre à pareil enfantillage sur le penalty. Il faut que nous abordions le match au Parc à cent à l’heure. Valenciennes va sans doute se masser en défense pour défendre son but d’avance, c’est alors qu’on devra faire la différence car les nordistes sont plutôt jeunes. Ils finiront par faire une faute de défense ».

Retour – 04/06/1974 PSG-VALENCIENNES 4/2
– 19 511 spectateurs. Buts : François M’Pelé, 35′, Neubert, 39′ ; Wilczek, 48′, Jean-Pierre Dogliani, 54′, Michel Marella, 61′, Jean-Pierre Dogliani, 75′.
L’Équipe du PSG : Jacques Planchard – Christian Quéré, Éric Renaut, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Michel Marella, François M’Pelé, Mordechaï Spiegler. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
résumé:
Reparti en D3 après la scission de 1972, le PSG accède à la deuxième division dès la saison 1973/1974. Dirigé par Daniel Hechter et Just Fontaine, le club joue les premiers rôles et termine à la deuxième place, qui lui permet de disputer contre Valenciennes les barrages pour l’accession en première division. La situation du PSG est alors limpide : « la D1 ou le dépôt de bilan ! » Le match aller est remporté 2-1 par Valenciennes.
Au retour, les Parisiens se doivent de l’emporter par deux buts d’écarts pour goûter à la première division, et assurer la survie de leur club. Ce match s’est déroulé au Parc des Princes dans une ambiance de feu. Les dirigeants avaient ouvert gratuitement les portes du stade, afin d’attirer le plus grand nombre possible de spectateurs parisiens. De 2 000 habitués au Camp des Loges, les joueurs rouge et bleu, dont les nouvelles couleurs avaient été créées peu de temps auparavant par leur couturier de président, joueront cette partie devant 19 511 supporters déchaînés. Mais les encouragements d’un Parc en ébullition n’empêchent pas les Nordistes de mener de nouveau par deux buts à un, peu après la mi-temps : M’Pelé ouvre le score (1-0, 35e), mais Neubert égalise avant la mi-temps (1-1, 39e). Dès le retour des vestiaires, Wilczek donne même l’avantage à Valenciennes (1-2, 48e).
Les Parisiens ont donc obligation de marquer par trois fois en une grosse demi-heure. Ce sera fait, grâce à Jean-Pierre Dogliani d’abord (2-2, 54e), puis Michel Marella (3-2, 61e). Les deux équipes sont alors à égalité sur l’ensemble des deux rencontres — à cette époque, les buts à l’extérieur valent autant que les buts à domicile —, et les quelques minutes à suivre vont sceller leur destin. Alors que la tension atteint son paroxysme, les Valenciennois vont laisser filer le regretté Dogliani seul au but, croyant au hors-jeu. Le Parisien ne laissera pas passer sa chance, et marquera le quatrième but du Paris SG, offrant à son club la montée en première division (4-2, 75e). Le léger malaise cardiaque de Just Fontaine illustre la tension qui entourait ce match, et la délivrance que cette remontée en première division représente pour la nouvelle équipe dirigeante du Paris SG. Le club francilien retrouve l’élite, qu’il n’a plus quittée depuis — le PSG est ainsi le doyen actuel des équipes de L1.

Admin
Admin

Messages : 1060
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

cette année la

Message par Admin le Mar 22 Sep - 21:44

Cette saison là: 1972/73 reste comme la saison durant laquelle le club de la capitale retrouve l'élite. Le PSG arrive aussi en quarts de finale de la Coupe de France pour la première fois de son histoire. La saison 73/74 marque aussi l'arrivée au club de Daniel Hechter. Enfin, une star va naitre en la personne de Jean-Pierre Dogliani.

Mai 1973 : Le désistement de Quevilly permet au PSG de décrocher une place en deuxième division.

15 Juin 1973 : Le couturier Daniel Hechter est nommé président du comité de gestion du Paris Saint-Germain mais Henri Patrelle reste président du club. C'est le début du "gang des chemises roses" qu'Hechter forme avec Francis Borelli.

18 Juin 1973 : C'est officiel : l'ancien buteur du Stade de Reims et de l'équipe de France, recordman du nombre des buts inscrits à l'occasion d'une phase finale de coupe du Monde (13 buts en 1958), Just Fontaine est le nouveau directeur sportif du PSG.

De retour en première division, le PSG ne bénéficie d'aucune subvention municipale de la part du Conseil de Paris et dois même verser des taxes à la ville de Paris pour chaque rencontre jouée en championnat au Parc. Furieux, Daniel Hechter décide d'organiser des rencontres amicales au Parc pour augmenter ses recettes mais se heurte à un nouveau refus du Conseil de Paris qui veut preserver la pelouse. Le 16 novembre 1974, le Real Madrid ets attendu au Parc pour un match amical qui sera finalement annulé sur demande de la Fédération Française de Football. Ce véto entraîne un préjudice moral et un manque à gagner au club parisien...

4 Novembre 1973 : Sète-PSG : 0-2. Le PSG perd finalement le match sur tapis vert pour ne pas avoir aligné un joueur de moins de vingt et un ans. A l'époque, un club de D2 se devait d'en aligner un à chaque match. Manque de chance, le jeune Quéré avait raté l'avion !

10 Novembre 1973 : PSG-Red Star : 3-1. Grande première pour le PSG, qui joue la rencontre sur la pelouse du Parc des Princes, en lever de rideau de la rencontre PFC-Sochaux. En marquant le premier but parisien, Othniel Dossevi devient le premier joueur du PSG à marquer au Parc des Princes.

Decembre 1973 : Maglré une volonté de ne jamais recruter un joueur du grand rival du Paris FC, Daniel Hechter fait signer l'international israelien Mordechaï Spiegler.

25 Avril 1974 : PSG-Mantes La Jolie : 3-1 (championnat, D2, au Parc des Princes). C'est une première : jamais aucune équipe n'avait disputé un match au Parc des Princes dans le cadre du championnat de D2. Plus de 2 000 spectateurs assistent à cette rencontre.

1 Mai 1974 -. PSG-Toulon : 3-1 (championnat, D2). Seconde rencontre du PSG au Parc des Princes, 7 586 spectateurs assistent aux succès des Parisiens qui consolident leur seconde place au classement du championnat.

4 Mai 1974 -. PSG-Reims : 0-5 (1/4 de finale aller Coupe de France). Le PSG, en course pour l'accession en première division, s'incline lourdement face à l'un des ténors du championnat de D1. Pour la première fois de son histoire, le Parc des Princes affiche complet pour une rencontre du PSG : 44 534 spectateurs !

Admin
Admin

Messages : 1060
Date d'inscription : 30/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://footdivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: saison 1974

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum